Connexion perdue. Veuillez rafraîchir la page.
En ligne
Assistance Mieux étudier Connexion Créer un compte
Prêt(e) à apprendre ?
Choisissez votre outil d'étude préféré

Artère brachiale

Le bras comprend deux composantes musculaires, la partie antérieure contient les muscles coracobrachial, biceps brachial et brachial, tandis que le compartiment postérieur contient le muscle triceps brachial.

Dans le compartiment antérieur se trouve l'artère brachiale, aussi connue sous le nom d’artère humérale, qui constitue l'apport artériel principal du bras. Comme elle est en étroite relation avec l'humérus, elle est adaptée à divers examens cliniques, tels que la mesure du pouls et de la pression artérielle. Cependant, cette artère est également sujette à des blessures qui surviennent principalement au niveau de l'os, telles que les fractures.

Cet article abordera les relations anatomiques et les variations de l'artère brachiale, ainsi que ses nombreuses branches. Ensuite, nous continuerons par une discussion sur la pathologie clinique liée à l'artère brachiale.

Points clés sur l’artère brachiale
Origine Artère axillaire
Branches Artère profonde du bras
Artère nourricière de l’humérus
Artère collatérale ulnaire supérieure
Artère collatérale ulnaire moyenne
Artère collatérale ulnaire inférieure
Artère deltoïdienne
Artère radiale
Artère ulnaire
Veine Veine brachiale
Vascularise Muscles biceps brachial, triceps brachial et coracobrachial
Notes cliniques Pouls brachial, pression artérielle, blessure suite à une fracture supracondylienne, compression et syndrome des loges
Sommaire
  1. Trajet
  2. Relations anatomiques
  3. Variations anatomiques
  4. Branches
    1. Artère profonde du bras
    2. Artère nourricière de l’humérus
    3. Artère collatérale ulnaire supérieure
    4. Artère collatérale ulnaire moyenne
    5. Artère collatérale ulnaire inférieure
    6. Artère deltoïdienne
    7. Artère radiale
    8. Artère ulnaire
  5. Notes cliniques
    1. Pouls brachial
    2. Pression artérielle
    3. Fractures supracondyliennes
    4. Compression de l’artère brachiale
    5. Syndrome des loges
  6. Sources
+ Afficher tout

Trajet

En tant que prolongement de l'artère axillaire, l'artère brachiale commence son trajet au bord inférieur du tendon du grand rond et se termine au niveau du col du radius, environ 1 cm en aval de l'articulation du coude.

À ce point, elle se divise en deux artères : ulnaire et radiale. L'artère brachiale longe médialement l'humérus sur sa partie proximale avant de se déplacer plus antérieurement pour se placer entre les épicondyles de l'humérus.

Relations anatomiques

Les relations de l'artère brachiale avec les autres structures du bras peuvent être importantes en pratique clinique. L'artère brachiale est un vaisseau superficiel et n'est recouverte que par des couches de peau, ainsi que par les fascias superficiels et profonds, à quelques exceptions près :

  • La première exception se trouve dans la fosse ulnaire (cubitale) , où l'aponévrose bicipitale, qui est l'aponévrose du muscle biceps brachial, recouvre l'artère et la sépare de la veine médiane basilique (cubitale).
  • La deuxième exception survient lorsque le nerf médian traverse l'artère brachiale près du point d’insertion distal du coracobrachial.

Postérieurement, l'artère brachiale est séparée du chef long du triceps brachial par l'artère profonde du bras et le nerf radial. Les points d’insertion des muscles coracobrachial, brachial, ainsi que le chef médial du triceps brachial se trouvent également en arrière de l'artère brachiale.

Le nerf médian et le muscle coracobrachial se trouvent latéralement par rapport à l'artère brachiale à sa portion proximale, tandis que le nerf cutané médial de l'avant-bras et le nerf ulnaire se trouvent médialement par rapport à l'artère à sa portion proximale.

À la portion distale de l'artère brachiale, la veine basilique et le nerf médian se trouvent médialement. Deux veines comitantes, ou veines accompagnatrices, cheminent avec l'artère brachiale et sont reliées par des branches transversales et obliques.

Souhaitez-vous apprendre les principales artères du membre supérieur ? Consultez l'unité d'étude suivante :

Variations anatomiques

Comme de nombreuses autres structures du corps humain, le trajet anatomique de l'artère brachiale peut varier d'une personne à l'autre :

  • L'artère brachiale peut s'écarter de son trajet habituel le long de la face médiale du biceps et se diriger plus médialement vers l'épicondyle médial de l'humérus. Dans ce cas, l'artère brachiale passe en arrière du processus supracondylaire de l'humérus avant de passer à travers, ou en arrière, du muscle rond pronateur.
  • L'artère brachiale peut également former des anastomoses ou des branches plus proximales que d'habitude. Dans ce cas, l'artère se divise en trois branches appelées artères ulnaire, radiale et interosseuse commune. L'artère radiale se détache généralement de l'artère brachiale plus proximalement, laissant une division commune pour les artères ulnaire et interosseuse commune. Parfois, l'artère ulnaire peut au contraire se détacher plus proximalement, laissant alors une division commune pour les artères radiale et interosseuse commune.
  • Parfois, de petites artères minces relient l'artère brachiale à l'artère axillaire et sont appelées « vasa aberrantia » ou artères aberrantes.

Branches

L’artère brachiale se divise en 8 branches comprenant :

  • Artère profonde du bras
  • Artère nourricière de l’humérus
  • Artère collatérale ulnaire supérieure
  • Artère collatérale ulnaire moyenne
  • Artère collatérale ulnaire inférieure
  • Artère deltoïdienne
  • Artère radiale
  • Artère ulnaire

Artère profonde du bras

L'artère profonde du bras (profunda brachii) est une grande branche posteromédiale de l'artère brachiale, située en aval du muscle grand rond. Elle accompagne le nerf radial dans son trajet. L'artère profonde du bras suit initialement un trajet postérieur entre les chefs médial et long du muscle triceps brachial avant de continuer dans la gouttière radiale de l'humérus. Elle se divise ensuite en deux branches, la branche collatérale moyenne (descendante postérieure) et la branche collatérale radiale (descendante antérieure).

La branche collatérale moyenne est la plus grande des deux branches et prend naissance en arrière de l'humérus avant de descendre en arrière du septum intermusculaire latéral jusqu'au coude. Proximalement, cette branche passe entre le muscle brachial et le chef latéral du triceps brachial. Distalement, elle passe en arrière du muscle brachioradial et en avant du chef latéral du triceps brachial. La branche collatérale moyenne reste ensuite soit profonde au fascia, soit le traverse pour devenir cutanée avant d'atteindre l'artère interosseuse récurrente en arrière de l'épicondyle latéral. Elle émet cinq perforantes fasciocutanées, qui sont de petites artères passant à travers le fascia entre les muscles et alimentant la peau.

Vous vous demandez comment vous pouvez tester vos connaissances des différentes branches de l'artère brachiale ? Essayez les fiches de révision ! Voici comment vous pouvez les créer.

La branche collatérale radiale, quant à elle, suit le nerf radial et traverse le septum intermusculaire latéral pour descendre en avant de l'épicondyle latéral, entre les muscles brachial et brachioradial. Elle rejoint ensuite l'artère récurrente radiale et vascularise le nerf radial, les muscles brachioradial et brachial, ainsi que certaines perforantes fasciocutanées.

Artère nourricière de l’humérus

L'artère nourricière de l’humérus se détache de l'artère brachiale vers le milieu du bras avant de pénétrer dans le trou nourricier, qui est essentiellement un grand foramen ou un canal dans l'humérus.

Elle entre dans ce trou en arrière de la tubérosité deltoïdienne, près de l’insertion du coracobrachial.

Artère collatérale ulnaire supérieure

L'artère collatérale ulnaire supérieure prend naissance de l'artère brachiale légèrement en aval du milieu du bras, mais peut parfois prendre naissance de l'artère profonde du bras. Le long du nerf ulnaire, elle passe à travers le septum intermusculaire médial dans le compartiment postérieur du bras pour irriguer le chef médial du muscle triceps brachial. Elle traverse ensuite l'espace entre l'épicondyle médial de l'humérus et l'épicondyle ulnaire.

En profondeur, sous le muscle fléchisseur ulnaire du carpe, elle rejoint l'artère collatérale ulnaire inférieure et la branche postérieure de l'artère récurrente ulnaire. Parfois, une branche s'anastomose avec l'artère récurrente ulnaire antérieure après avoir parcouru antérieurement l'épicondyle médial.

Artère collatérale ulnaire moyenne

L'artère collatérale ulnaire moyenne est présente chez certaines personnes pour irriguer le muscle triceps brachial. Dans ce cas, elle prend naissance de l'artère brachiale entre les artères collatérales ulnaires supérieure et inférieure et traverse antérieurement l'épicondyle médial avant de s'anastomoser avec la branche antérieure de l'artère récurrente ulnaire antérieure.

Tout comme la branche collatérale moyenne de l'artère profonde du bras, elle émet quelques petites artères perforantes fasciocutanées.

Artère collatérale ulnaire inférieure

L'artère collatérale ulnaire inférieure, ou artère supratrochléaire, prend naissance de l'artère brachiale environ 5 cm en amont de l'articulation du coude. Elle chemine médialement entre le muscle brachial et le nerf médian avant de traverser le septum intermusculaire médial.

Elle contourne ensuite l'humérus en spirale entre l'os et le muscle triceps brachial jusqu'à s'anastomoser avec la branche collatérale moyenne de l'artère profonde du bras pour former une arcade située en amont de la fosse olécranienne, une dépression sur la face postérieure de l'humérus. En avant du muscle brachial, l'artère collatérale ulnaire inférieure se divise en quelques branches, qui cheminent soit en avant de l'épicondyle médial pour s'anastomoser avec l'artère récurrente ulnaire antérieure, soit en arrière de celui-ci pour s'anastomoser avec l'artère récurrente ulnaire postérieure et l'artère collatérale ulnaire supérieure.

Artère deltoïdienne

L'artère deltoïdienne est une branche musculaire de l'artère brachiale, qui se situe entre les chefs latéral et long du muscle triceps brachial jusqu'à ce qu'elle atteigne la branche descendante de l'artère circonflexe postérieure de l’humérus.

Artère radiale

L'artère radiale chemine en profondeur par rapport au muscle brachioradial pour donner naissance à l'artère récurrente radiale en aval de l'articulation du coude. Elle passe entre les branches superficielle et profonde du nerf radial avant de s'orienter vers le haut, en arrière du muscle brachioradial et en avant des muscles supinateur et brachial.

Elle alimente les muscles brachioradial, supinateur et brachial, ainsi que l'articulation du coude, avant de s'anastomoser avec la branche collatérale radiale de l'artère profonde du bras.

Artère ulnaire

L'artère ulnaire est la plus grande des branches terminales de l'artère brachiale. Sa première branche est l'artère récurrente ulnaire, qui se divise ensuite en branches antérieure et postérieure.

En descendant vers l'avant-bras, l'artère ulnaire donne naissance à l'artère interosseuse commune, les branches dorsales, palmaires et carpiennes profondes, ainsi que l'arcade palmaire superficielle ; toutes contribuent à l'irrigation sanguine de l'avant-bras et de la main en association avec les branches de l'artère radiale.

Artère brachiale : voulez vous en savoir plus ?

Nos vidéos engageantes, nos quiz interactifs, nos articles approfondis, nos Atlas HD sont là afin d'obtenir des résultats rapides.

Que préférez-vous pour apprendre ?

« Je voudrais dire honnêtement que Kenhub a réduit de moitié mon temps d'étude. » – En savoir plus.

Kim Bengochea, Université Regis, Denver
© Sauf indication contraire, tous les contenus, y compris les illustrations, sont la propriété exclusive de Kenhub GmbH et sont protégés par les lois allemandes et internationales sur les droits d'auteur. Tous droits réservés.

Créez un compte maintenant et recevez gratuitement votre meilleur guide d'étude de l'anatomie !