Connexion perdue. Veuillez rafraîchir la page.
En ligne
Assistance Mieux étudier Connexion Créer un compte
Prêt(e) à apprendre ?
Choisissez votre outil d'étude préféré

Anatomie du dos : rachis et muscles du dos

Back anatomy
Anatomie du dos

Le dos correspond à la région du corps située entre le cou et la région fessière (glutéale). Il est composé de la colonne vertébrale (rachis) ainsi que de deux groupes de muscles dorsaux : les muscles extrinsèques et les muscles intrinsèques. Les fonctions du dos sont nombreuses, notamment d'abriter et de protéger la moelle épinière, de maintenir le corps et la tête en position verticale, et d'ajuster les mouvements des membres supérieurs et inférieurs.

Au fait, avez-vous entendu parler du mythe de Sisyphe, un homme condamné à faire rouler éternellement un énorme rocher en haut d'une colline, pour qu'il retombe dès qu'il en atteint le sommet ? Beaucoup de gens comparent l'étude de l'anatomie à sa lutte. Mais chez Kenhub, nous adoptons une approche différente. C'est pourquoi dans ce cours, nous avons traité l'anatomie du dos de manière simple et compréhensible pour vous.

Points clés sur le dos
Os Colonne vertébrale : 7 vertèbres cervicales, 12 thoraciques, 5 lombaires, 5 sacrées (sacrum), 3 à 5 vertèbres coccygiennes (coccyx)
Articulations Disques intervertébraux, articulations zygapophysaires
Muscles Muscles extrinsèques (superficiels)
Muscles intrinsèques (profonds)
Nerfs Rameaux postérieurs des nerfs spinaux, nerfs intercostaux, plexus cervical, plexus brachial, nerf accessoire (XIe paire de nerfs crâniens)
Artères et veines Artères et veines vertébrales, cervicales ascendantes, occipitales, intercostales postérieures, subcostales, lombaires, sacrées latérales, cervicales profondes
Rôle de la colonne vertébrale Protection de la moelle spinale, absorption des contraintes mécaniques, maintien de la posture de la tête et du corps, coordination des mouvements des membres, assistance à la respiration
Sommaire
  1. Os
    1. Composition de la colonne vertébrale
    2. Vertèbre
    3. Articulations vertébrales
  2. Muscles du dos
    1. Muscles superficiels du dos
    2. Muscles profonds du dos
  3. Nerf et vaisseaux
    1. Veines et artères
    2. Nerfs
  4. Fonctions du dos
  5. Sources
+ Afficher tout

Os

La colonne vertébrale (rachis) est la structure osseuse centrale du dos. Elle est composée d'une chaîne de 33 vertèbres interconnectées ainsi que de leurs articulations intermédiaires. Elle constitue avec le crâne et la cage thoracique le squelette axial. De nombreux muscles, ligaments et tendons soutiennent la colonne vertébrale, lui offrant ainsi flexibilité et grande amplitude lors du mouvement.

Composition de la colonne vertébrale

La colonne vertébrale est formée par une série de vertèbres alignées verticalement. L'alignement des vertèbres crée les quatre courbures de la colonne vertébrale : la lordose cervicale, la cyphose thoracique (rachis dorsal), la lordose lombaire et la cyphose sacrée. Les lordoses sont concaves vers l'arrière, tandis que les cyphoses sont concaves vers l'avant. Au centre de la colonne vertébrale se trouve le foramen vertébral (canal rachidien), à travers lequel passe la moelle spinale (moelle épinière).

Vertèbre

Les vertèbres constituent les éléments structuraux de la colonne vertébrale. Il y a un total de 33 vertèbres : sept vertèbres cervicales dans le cou, douze vertèbres thoraciques (ou vertèbres dorsales) dans le torse et cinq vertèbres lombaires dans le bas du dos. Cinq vertèbres sacrées et 3 à 5 vertèbres coccygiennes sont fusionnées pour former les os du sacrum et du coccyx, respectivement.

Chaque vertèbre type se compose d'un corps, d'un arc et des trois processus qui émergent de l'arc : les processus épineux, transverse et articulaire. Le corps vertébral est la principale structure porteuse de la colonne vertébrale, tandis que l'arc et les processus fournissent de nombreux points d'attache pour les muscles et les ligaments. L'arc est relié au corps par des pédicules osseux, et ces structures délimitent ensemble le foramen vertébral. Les bords supérieur et inférieur de chaque pédicule sont convexes, formant ainsi les incisures vertébrales supérieures et inférieures. Les incisures vertébrales supérieures forment avec les incisures vertébrales inférieures de la vertèbre sus-jacente le foramen intervertébral, fournissant ainsi un passage aux nerfs spinaux et aux vaisseaux sanguins.

Bien que les vertèbres de chaque groupe possèdent les mêmes parties, elles se distinguent les unes des autres en termes d'apparence. Tout cela est entièrement lié à leur fonction.

Par exemple, les vertèbres cervicales ont le foramen vertébral le plus large et les corps les plus petits, tandis que les vertèbres lombaires ont les corps les plus grands et un canal vertébral très étroit. Cela s'explique par le fait que les vertèbres lombaires supportent beaucoup plus de poids que les cervicales. Les vertèbres diffèrent en apparence par leurs processus et d'autres caractéristiques anatomiques.

Découvrez notre quiz spécial et adapté à vos préférences pour évaluer vos connaissances en ostéologie de la colonne vertébrale!

Articulations vertébrales

Les vertèbres adjacentes sont reliées par deux articulations intervertébrales :

  • Les disques intervertébraux, des articulations fibro-cartilagineuses (symphyse) interposées entre les corps vertébraux.
  • Les articulations zygapophysaires (ou facettes articulaires), formées par les processus articulaires supérieurs et inférieurs des vertèbres adjacentes.

Au niveau de sa partie supérieure, la colonne vertébrale se joint au crâne grâce à deux articulations craniovertébrales : les articulations atlantooccipitale et atlantoaxoïdiennes. La première se situe entre l'os occipital et l'atlas (vertèbre C1), tandis que la seconde se trouve entre l'atlas et l'axis (vertèbres C1 et C2). Vers le bas, la colonne vertébrale s'articule avec le bassin au niveau des articulations sacroiliaques.

Les articulations costo-vertébrales fixent les côtes à la cage thoracique en permettant l'articulation de chaque côte avec la vertèbre thoracique adjacente. L'articulation de la tête costale (articulation costovertébrale proprement dite) est l'articulation entre la tête de la côte et le corps vertébral. Cette articulation est présente à tous les niveaux thoraciques (de T1 à T12). Cependant, aux niveaux de T2 à T9, la côte s'articule avec deux corps vertébraux adjacents et le disque intermédiaire, tandis qu'aux niveaux de T1 et de T10 à T12, l'articulation se fait avec une seule vertèbre. Les articulations costotransversaires sont les articulations entre le col et le tubercule de la côte (tubérosité costale) avec le processus transverse vertébral adjacent. Ces articulations ne sont présentes qu'aux niveaux de T1 à T10.

Les muscles du dos agissent sur ces articulations pour générer les mouvements du rachis. Les mouvements du rachis comprennent la flexion, l'extension, l'inclinaison (flexion latérale) et la rotation. Les ligaments de la colonne vertébrale soutiennent ses articulations et les stabilisent pendant les mouvements du rachis. Les ligaments longitudinaux antérieurs et postérieurs (LLA, LLP) s'étendent sur toute la longueur de la colonne vertébrale, soutenant principalement les articulations intervertébrales. Des ligaments accessoires soutiennent également la colonne vertébrale. Il s'agit des ligaments jaunes, des ligaments interépineux, des ligaments supraépineux (anciennement connus sous le nom de ligaments surépineux), du ligament nuchal et des ligaments intertransversaires. D'autres ligaments spécialisés interviennent dans le soutien des articulations atlantooccipitale et atlantoaxoïdiennes.

Répondez maintenant à un quiz sur ces articulations costovertébrales, avec des niveaux de difficulté variables !

Pour en savoir plus sur l'anatomie, la fonction et les caractéristiques distinctes de chaque groupe vertébral, consultez nos supports d'étude.

Muscles du dos

Les muscles du dos sont anatomiquement répartis en muscles superficiels (extrinsèques) et profonds (intrinsèques). Les muscles extrinsèques du dos sont situés dans le dos, mais agissent pour produire des mouvements de l'épaule et participent à la respiration. Les muscles intrinsèques du dos se trouvent en profondeur des muscles extrinsèques, séparés d'eux par le fascia thoracolombaire. Ils agissent exclusivement sur les articulations de la colonne vertébrale.

Notre Sisyphe roulant son rocher a dû développer des muscles dorsaux fabuleux, n'est-ce pas ? Apprenons leur anatomie pour comprendre pourquoi ils sont si importants.

Muscles superficiels du dos

Les muscles superficiels du dos comprennent le trapèze, le grand dorsal (latissimus du dos), le muscle élévateur de la scapula, les rhomboïdes et les muscles dentelés postérieurs.

Permettez-nous de vous présenter individuellement chacun de ces muscles tels qu'ils apparaissent sur notre schéma.

Muscle trapèze

Le muscle trapèze se compose de trois parties : descendante, transverse et ascendante. En s'attachant entre l'os occipital, l'omoplate, les vertèbres et la clavicule, ce muscle délimite la région nuchale. Le trapèze est innervé par le nerf spinal accessoire (nerf crânien XI) et les rameaux antérieurs de C3-C4 via le plexus cervical. Il permet les mouvements de l'omoplate et provoque l'extension, la flexion latérale et la rotation de la tête et du cou.

Muscle grand dorsal

Le grand dorsal (ou latissimus du dos) est également composé de plusieurs parties, comprenant des parties vertébrales, iliaques, costales, scapulaires et humérales. Il est innervé par le nerf thoracodorsal. Ses fonctions comprennent la rotation interne, l'adduction et l'extension du bras, et il contribue également à la respiration.

Muscle élévateur de la scapula

Le muscle élévateur de la scapula s'étend à partir des processus transverses des vertèbres C1 à C4 jusqu'au bord médial de la scapula. Il est innervé par les rameaux antérieurs des nerfs spinaux C3-C4 et par le nerf dorsal de la scapula (anciennement connu sous le nom du nerf de l’angulaire et du rhomboïde). Ce muscle soulève la scapula en haut et légèrement en dedans, fait pivoter la cavité glénoïde de la scapula vers le bas (sonnette interne), et incline le cou du côté ipsilatéral.

Muscles rhomboïdes

Les rhomboïdes comprennent le grand rhomboïde et le petit rhomboïde. Le premier s'étend entre les vertèbres T2 à T5 (processus épineux) et le bord médial de la scapula. Le second muscle s'attache au ligament nuchal et aux vertèbres C7 à T1 (processus épineux) pour atteindre la base de l'épine de la scapula. Ils sont innervés par le nerf dorsal de la scapula. Les deux muscles agissent sur l'articulation scapulothoracique en tirant la scapula en haut et en dedans, en faisant tourner la cavité glénoïde vers le bas (sonnette interne) et en stabilisant la scapula soutenant ainsi sa position.

Muscle dentelé postérieur

Le dentelé postérieur est composé de deux muscles qui aident à la respiration : le dentelé postérieur et supérieur et le dentelé postérieur et inférieur. Le premier s'attache sur le ligament nuchal, les processus épineux des vertèbres C7 à T3 et les côtes 2 à 4. Sa fonction est d'élever les côtes. Le second muscle s'étend des vertèbres T11 à L2 (processus épineux) et des côtes de 9 à 12. Il agit pour abaisser les côtes. Les deux muscles sont innervés par les rameaux antérieurs des nerfs spinaux T9 à T12 (aussi connus sous le nom de nerfs intercostaux 9 à 11) ainsi que par le nerf subcostal.

Muscles profonds du dos

Nous allons découvrir ensemble les muscles profonds de la colonne vertébrale, notamment les muscles du haut du dos, les muscles du rachis dorso-lombaire, ainsi que les muscles du bas du dos.

Les muscles profonds du dos sont disposés en trois couches : superficielle, intermédiaire et profonde.

La couche superficielle contient les muscles splénius du cou et splénius de la tête (muscles spino-transversaires ou épineux transversaires). Ils permettent l'extension et la rotation de la tête et du cou. La couche intermédiaire contient les muscles érecteurs du rachis (muscles spinaux ou muscles lombaires), dont les nombreuses fonctions incluent l'extension et la flexion latérale de la colonne vertébrale, de la tête et du cou. La couche profonde est constituée des muscles transversaires épineux. Leurs fonctions comprennent l'extension, la flexion latérale et la rotation de la tête et de la colonne vertébrale. Tous les muscles intrinsèques sont innervés par les rameaux postérieurs des nerfs spinaux.

Muscles profond du dos
Plan superficiel Muscles splénius :
Splénius de la tête
Splénius du cou

Plan intermédiaire Muscle érecteur du rachis :
Ilio-costal : cervical, thoracique, lombaire
Longissimus : de la tête, du cou, du thorax
Épineux : de la tête, du cou et du thorax
Plan profond Muscles transversaires épineux :
Semi-épineux : de la tête, du cou, du thorax
Multifides : cervical, thoracique, lombaire
Muscle rotateurs : court, long

Nerf et vaisseaux

Veines et artères

Le dos est vascularisé grâce aux branches postérieures des artères vertébrales, cervicales ascendantes, cervicales profondes, occipitales, intercostales, subcostales, lombaires et sacrées latérales. Un réseau veineux de canaux longitudinaux forme les veines de la colonne vertébrale, appelées veines basivertébrales et intervertébrales. Ces veines se vident dans deux réseaux majeurs : les plexus veineux vertébraux internes et externes, et finalement se drainent dans les veines vertébrales et segmentaires. Les veines occipitales, cervicales profondes, intercostales, subcostales et lombaires drainent la peau et les muscles du dos dans les veines vertébrales, le système veineux azygos et la veine cave inférieure.

Nerfs

Les rameaux postérieurs des nerfs spinaux assurent l'innervation de la peau, de la colonne vertébrale et des muscles intrinsèques du dos. L'innervation de la peau du dos suit le modèle de distribution des dermatomes, tandis que les muscles intrinsèques sont innervés par les rameaux postérieurs adjacents des nerfs spinaux. Les muscles extrinsèques sont innervés par des branches du plexus cervical et brachial (comme le muscle grand dorsal, le muscle élévateur de la scapula et les rhomboïdes), par le nerf accessoire (le muscle trapèze) ou par les nerfs intercostaux et subcostaux (muscles dentelés postérieurs). Les nerfs spinaux des régions cervicale, thoracique, lombaire et sacrée de la moelle spinale forment quatre plexus du système nerveux périphérique après avoir quitté la colonne vertébrale. Ceux-ci sont les plexus cervical (C1-C4), brachial (C5-T1), lombaire (L1-L4) et sacré (L4-S4).

Fonctions du dos

La colonne vertébrale constitue la structure centrale du tronc. Ses fonctions sont de protéger la moelle spinale, d'aider à la respiration, de maintenir la verticalité de la posture et de supporter le poids du corps. Les courbures et la flexibilité globale de la colonne vertébrale permettent d'absorber les chocs dans les plans sagittal et frontal (coronal), tandis que les disques intervertébraux ont une grande capacité à absorber les chocs dans le plan transversal. Les os et les muscles du dos assurent une coordination précise entre la position de la tête et les mouvements du corps, prévenant ainsi les mouvements excessifs tels que l’hyperextension ou l’hyperflexion.

Anatomie du dos : rachis et muscles du dos : voulez vous en savoir plus ?

Nos vidéos engageantes, nos quiz interactifs, nos articles approfondis, nos Atlas HD sont là afin d'obtenir des résultats rapides.

Que préférez-vous pour apprendre ?

« Je voudrais dire honnêtement que Kenhub a réduit de moitié mon temps d'étude. » – En savoir plus.

Kim Bengochea, Université Regis, Denver
© Sauf indication contraire, tous les contenus, y compris les illustrations, sont la propriété exclusive de Kenhub GmbH et sont protégés par les lois allemandes et internationales sur les droits d'auteur. Tous droits réservés.

Créez un compte maintenant et recevez gratuitement votre meilleur guide d'étude de l'anatomie !