Connexion perdue. Veuillez rafraîchir la page.
En ligne
Assistance Mieux étudier Connexion Créer un compte
Prêt(e) à apprendre ?
Choisissez votre outil d'étude préféré

Anatomie du membre supérieur

Vidéo recommandée : Régions du membre supérieur [18:05]
Aperçu des régions anatomiques du membre supérieur.
Membre supérieur (vue antérieure)

Vous êtes-vous déjà demandé quelles sont les différences entre nous, les êtres humains, et les animaux en ce qui concerne le membre supérieur ? L'une d'entre elles est certainement notre capacité à se taper dans la main lorsque nous réussissons notre examen d'anatomie. Bien sûr, notre membre supérieur offre de nombreuses autres fonctions et mouvements grâce à son anatomie parfaitement conçue, nous permettant une grande mobilité.

Cet article abordera brièvement l'anatomie du membre supérieur afin de vous présenter ses principales régions, notamment : l'épaule, le bras, le coude, l'avant-bras et la main.

Points clés sur le membre supérieur
Epaule Articulation glénohumérale : Humérus, scapula et clavicule
Muscles :

Superficiels : Deltoïde et trapèze
Profonds : Supra-épineux, infra-épineux, petit rond et suprascapulaire (muscles de la coiffe des rotateurs)
Mnémotechnique :
Squelette Ingérant un Plat de Spaghetti (SIPS)
Bras Os : Humérus
Nerfs :
Proviennent tous du plexus brachial
Artères :
Branches de l'artère brachiale
Muscles :

Compartiment antérieur : Coracobrachial, brachial et muscle biceps brachial
Compartiment postérieur : Triceps brachial
Coude Os : Humérus, radius et ulna
Mouvements :
Flexion, extension, pronation et supination
Avant-bras Os : Radius et ulna
Nerfs :
Nerf radial, nerf ulnaire et nerf médian
Artères :
branches des artères radiale et ulnaire
Muscles :

Compartiment antérieur : Couches superficielles et profondes
Compartiment postérieur : Couches superficielles et profondes
Main Os : Scaphoïde, lunatum, triquetrum, pisiforme, trapèze, trapézoïde, capitatum, hamatum, métacarpiens (5), phalanges (proximales, médianes, distales)
Nerfs :
Nerf radial, nerf ulnaire, nerf médian
Artères :
Branches terminales des artères radiale et ulnaire
Muscles
: Thénariens, hypothénariens et les groupes musculaires métacarpiens
Sommaire
  1. Epaule
  2. Bras
  3. Coude
  4. Avant-bras
  5. Main
  6. Sources
+ Afficher tout

Epaule

L'épaule est l'endroit où le membre supérieur se fixe au tronc. Sa partie la plus importante est l'articulation glénohumérale, formée par l'humérus, la scapula et la clavicule. La connaissance de l'anatomie de l'humérus est essentielle avant d'aborder toute discussion sur l'articulation glénohumérale, et vous pouvez tout apprendre à ce sujet dans nos supports pédagogiques.

L'articulation de l'épaule est renforcée par deux groupes musculaires, superficiels et profonds. Les muscles superficiels comprennent le deltoïde et le trapèze, tandis que le groupe profond contient les muscles supra-épineux, infra-épineux, petit rond et subscapulaire, soit les muscles de la coiffe des rotateurs.

Pour vous rappeler facilement des muscles de la coiffe des rotateurs, utilisez le moyen mnémotechnique suivant !

Squelette Ingérant un Plat de Spaghetti (SIPS) :

  • Supraépineux
  • Infraépineux
  • Petit rond
  • Subscapulaire

Découvrez tout sur l'anatomie de l'épaule grâce à notre contenu éducatif ludique et captivant. De plus, nous avons préparé un quiz spécial pour vous permettre de renforcer vos connaissances sur l'anatomie du membre supérieur. Lancez le quiz sur l'anatomie du membre supérieur et apprenez-en davantage sur les os, les articulations, les muscles et les vaisseaux du membre supérieur !

Bras

Le bras est la zone située entre l'épaule et le coude. Selon que vous êtes amateur de salle de sport ou non, cela peut être plus ou moins important pour vous. Mais d'un point de vue anatomique, toutes les parties du bras sont essentielles à connaître. Il n'y a qu'un seul os dans le bras, et c'est l'humérus. Il s’agit du pilier sur lequel reposent toutes les autres structures des tissus mous.

Les muscles du bras tombent toujours dans les examens ! Améliorez dès maintenant vos connaissances grâce à nos quiz et schémas pour compléter.

Les muscles sont regroupés en compartiments antérieur et postérieur par les septa qui se fixent à l'humérus. Le compartiment antérieur contient les muscles coracobrachial, brachial et biceps brachial, tandis que le compartiment postérieur ne contient qu'un seul muscle, le triceps brachial.

Enfin, il y a le compartiment neurovasculaire, où chaque structure du bras est innervée par le plexus brachial, un réseau de nerfs provenant des nerfs spinaux C5 à T1. Le sang artériel provient de l'artère brachiale, qui se ramifie en descendant le long du bras pour fournir de nombreuses branches nourricières aux structures du bras.

Coude

Le coude est un autre « pont » au sein du membre supérieur qui relie le bras à l'avant-bras. Trois os participent à l'articulation du coude : l'humérus, le radius et l'ulna. Ils sont formés et attachés de manière à permettre la pronation et la supination de l’avant-bras. Pour comprendre ces mouvements, vous trouverez tout ce que vous devez connaître sur l'anatomie du coude à l’intérieur de ces supports pédagogiques :

La partie antérieure du coude est appelée la fosse cubitale, dans laquelle, en plus de l'articulation, se trouvent des nerfs importants et des vaisseaux sanguins destinés à l'irrigation à la fois de l'avant-bras et de la main.

Avant-bras

Voici la partie que la plupart des étudiants considèrent comme la plus difficile. Les vingt muscles et les deux os (radius et ulna) de l'avant-bras. En position anatomique (supination), le radius se trouve latéralement tandis que l’ulna est médialement dans l'avant-bras. C'est pourquoi, lors de l'étude de l'anatomie de l'avant-bras, vous rencontrerez souvent les termes « radial », signifiant latéral, et « ulnaire », faisant référence à la partie médiale de l'avant-bras.

Le radius et l’ulna s'articulent l'un avec l'autre par les articulations radio-ulnaires proximale et distale, et contribuent également aux articulations du coude et du poignet. Grâce à l'ingénierie de la nature dans la conception de ces deux os, nous pouvons effectuer des mouvements uniquement observés dans l'avant-bras, tels que la supination et la pronation.

Apprenez-en davantage sur ces deux os dans l'unité d'étude suivante :

Les muscles de l'avant-bras sont regroupés en compartiments antérieur et postérieur, le compartiment antérieur contenant principalement des muscles fléchisseurs, et le compartiment postérieur des muscles extenseurs. Les compartiments antérieur et postérieur peuvent tous deux être subdivisés en couches superficielles et profondes.

Nous savons que la lecture de vingt muscles, deux compartiments et quatre couches peut être lassante, c'est pourquoi nous avons conçu ces unités d'étude avec des tutoriels vidéo et des quiz intégrés pour rendre ce sujet plus intéressant (et rendre votre vie plus facile) !

La vascularisation de l'avant-bras se fait par le biais des branches des artères radiale et ulnaire, tandis que l'innervation provient des nerfs radial, ulnaire et médian.

Testez vos connaissances sur l’anatomie du membre supérieur avec ce quiz.

Main

La main est probablement le produit le plus fascinant de l'évolution humaine du point de vue de la mécanique corporelle. L'anatomie de la main nous permet d’effectuer une variété de mouvements, allant des mouvements brusques, comme écraser un moustique, aux mouvements les plus fins, tels que jouer de la guitare, dessiner ou la calligraphie.

Pour comprendre comment cela fonctionne, commençons par les parties de base de la main, qui sont :

  • Le poignet (carpe)
  • Le métacarpe
  • Les doigts

L'ossature de la main est très intéressante. Le carpe comprend 8 os, le métacarpe en compte 5, et les doigts sont constitués de 14 os. Les os du carpe sont petits, de forme irrégulière et portent des noms si bizarres que vous pourriez en choisir un pour votre compte Instagram : scaphoïde, lunatum, triquetrum, pisiforme, trapèze, trapézoïde, capitatum et hamatum.

Les os métacarpiens, quant à eux, sont plus faciles à retenir car ils sont nommés métacarpien I à V, le métacarpien I étant la "racine" du pouce et le métacarpien V celle du petit doigt. Enfin, les doigts sont soutenus par trois os consécutivement attachés appelés les phalanges proximales, moyennes et distales, tous spécifiquement nommés en ajoutant I à V à la fin. Il est important de noter que, contrairement aux autres doigts, le pouce ne contient que deux phalanges (proximale et distale).

En ce qui concerne les muscles, ils sont appelés les muscles intrinsèques de la main. Cela signifie qu'ils prennent leur origine et s'insèrent tous à l'intérieur de la main. Cela contraste avec les muscles extrinsèques de l'avant-bras qui prennent leur origine dans l'avant-bras et s'insèrent dans la main. Les muscles intrinsèques de la main comprennent le muscle court palmaire, les interosseux (palmaires et dorsaux), l'adducteur du pouce, les muscles thénariens, hypothénariens et lombricaux.

Vous pouvez tout apprendre à leur sujet en utilisant nos supports pédagogiques et en testant vos connaissances avec le quiz intégré.

Concernant la neurovascularisation, les artères et les nerfs sont tous deux des prolongements des éléments neurovasculaires de l'avant-bras. Pour maîtriser ce sujet, consultez notre unité d'étude :

Anatomie du membre supérieur : voulez vous en savoir plus ?

Nos vidéos engageantes, nos quiz interactifs, nos articles approfondis, nos Atlas HD sont là afin d'obtenir des résultats rapides.

Que préférez-vous pour apprendre ?

« Je voudrais dire honnêtement que Kenhub a réduit de moitié mon temps d'étude. » – En savoir plus.

Kim Bengochea, Université Regis, Denver
© Sauf indication contraire, tous les contenus, y compris les illustrations, sont la propriété exclusive de Kenhub GmbH et sont protégés par les lois allemandes et internationales sur les droits d'auteur. Tous droits réservés.

Créez un compte maintenant et recevez gratuitement votre meilleur guide d'étude de l'anatomie !