Connexion perdue. Veuillez rafraîchir la page.
En ligne
Assistance Mieux étudier Connexion Créer un compte
Prêt(e) à apprendre ?
Choisissez votre outil d'étude préféré

Vésicule biliaire

Le système digestif est l'un des plus larges systèmes du corps humain. Outre les segments principaux s'étendant de la bouche à l'anus, il existe de nombreux organes digestifs annexes (accessoires) qui facilitent la production et l'absorption de micronutriments à partir des macromolécules ingérées. L'un de ces organes est la vésicule biliaire. Le principal rôle de la vésicule biliaire est de servir de réservoir pour la bile, qui joue à son tour un rôle essentiel dans la digestion.

Cet article examinera en détail l'anatomie de la vésicule biliaire ainsi que l'appareil biliaire associé.

Points clés sur la vésicule biliaire
Définition Sac en forme de poire, situé sur la partie inférieure du lobe anatomique droit du foie et responsable du stockage de la bile
Parties Fundus, corps et col
Vascularisation Artère cystique, veine cystique
Innervation Plexus coeliaque, nerf vague
Fonction Stockage et libération de la bile
Notes cliniques Lithiase vésiculaire (cholélithiase)
Sommaire
  1. Anatomie
  2. Parties
  3. Fonction
  4. Neurovascularisation et drainage lymphatique
  5. Histologie
    1. Muqueuse et sous-muqueuse
    2. Couche musculaire
    3. Séreuse
  6. Notes cliniques
  7. Sources
+ Afficher tout

Anatomie

La vésicule biliaire est un sac en forme de poire qui communique avec les canaux hépatiques communs via le canal cystique. In vivo, la vésicule a une apparence gris-bleu.

Cet organe, mesurant entre 7,5 et 12 cm de long, se situe sur la partie inférieure du lobe anatomique droit du foie, près de la scissure hépatique, en profondeur par rapport à la partie hépatique du péritoine. C'est à cet endroit précis où se trouve la vésicule biliaire.

En conditions normales, il peut contenir de 25 à 30 mL de bile, mais sa capacité peut s'étendre jusqu'à 50 mL.

Parties

La vésicule biliaire se divise en trois parties anatomiques distinctes. De la partie latérale à la partie médiale, ce sont le fundus de la vésicule biliaire (aussi appelé fond de la vésicule biliaire), le corps et le col (ou infundibulum).

  • Le fundus dépasse généralement la limite inférieure du foie et peut toucher la paroi abdominale antérieure. Le repère anatomique pour reconnaître le fond de la vésicule biliaire se trouve au niveau de la 9ème côte, à l'intersection de la bordure latérale du muscle grand droit de l'abdomen droit et de la marge costale
  • Le corps de la vésicule est soit incrusté, soit en contact avec la fosse vésiculaire du foie. La partie descendante (deuxième partie D2) du duodénum, ainsi que l’angle colique droit et le côlon transverse proximal, sont en relation avec la vésicule biliaire sur leur face postérieure, ce qui permet de mieux visualiser de quel côté est la vésicule biliaire.
  • Le col ou infundibulum est proche de la porte hépatique et est généralement associé à une courte partie du mésentère qui contient également l'artère cystique et se rétrécit dans le canal cystique.

Le canal cystique est une structure tubulaire de 3 à 4 cm de long qui prend une direction postérieure, conjointement avec le canal hépatique commun, avant leur croisement. Cette union donne naissance au canal cholédoque de 6 à 8 cm de long. Le canal cholédoque et le canal pancréatique fusionnent souvent après avoir percé le duodénum pour former le canal hépatopancréatique. Ce canal débouche sur la surface luminale de la deuxième partie du duodénum (D2) sous le nom d'ampoule hépatopancréatique de Vater. Tous ces canaux forment ce qu’on appelle communément l'arbre biliaire.

Fonction

Ce petit sac en forme de poire a pour rôle de servir de réservoir à la bile qui a été synthétisée au niveau des hépatocytes.

Lors de la prise d'un repas, la présence de graisses et de protéines dans les intestins stimule la libération de la cholécystokinine, qui agit au niveau du corps et du col de la vésicule biliaire, ainsi que des canaux cystiques et extra-hépatiques. Cette hormone peptidique provoque une contraction simultanée du corps de la vésicule biliaire et une relaxation de son col.

Lorsque la pression à l'intérieur de l'arbre biliaire atteint 10 mm H2O de bile, le sphincter d'Oddi se relâche. Ainsi, la bile peut être libérée à la fois de la vésicule biliaire et directement du foie via l'arbre biliaire. Cependant, pendant les périodes de jeûne, l'absence de cholécystokinine entraîne une contraction du sphincter d'Oddi. Une pression accrue dans l'arbre biliaire entraîne le déversement de la bile dans la vésicule biliaire où elle est stockée et concentrée, d’où l’importance du rôle de la vésicule biliaire.
La membrane endothéliale de la vésicule biliaire est équipée de nombreux canaux ioniques qui absorbent activement les ions sodium, chlorure et bicarbonate. Les molécules d'eau suivent ensuite le gradient osmotique généré par le transfert d'ions, entraînant une concentration de la bile. Enfin, la vésicule biliaire produit également environ 15 à 20 mL de mucus par jour.

Pour maîtriser l'anatomie du foie, consultez les ressources suivantes :

Neurovascularisation et drainage lymphatique

L'approvisionnement artériel principal de la vésicule biliaire est assuré par la branche de l'artère cystique naissant de l'artère hépatique droite. La trifurcation du tronc cœliaque donne comme l’une de ses branches l'artère hépatique commune. L'artère hépatique commune se dirige latéralement et bifurque après un court trajet au-dessus du bord supérieur de la tête du pancréas et antérieurement aux veines portales hépatiques. L'artère hépatique propre se bifurque près de la porte hépatique en artères hépatiques gauche et droite.

Plusieurs petites veines cystiques drainent la vésicule biliaire.
Elles peuvent provenir du tissu aréolaire qui sépare le foie de la vésicule biliaire. Ces vaisseaux percent le parenchyme hépatique et forment des affluents pour les veines portales segmentaires.

Les nerfs de la vésicule biliaire passent le long de l'artère cystique.
Ils proviennent des fibres sympathiques et viscérales afférentes du plexus cœliaque et des fibres parasympathiques du nerf vague.

Les canaux lymphatiques de la vésicule biliaire traversent les couches sous-séreuses et sous-muqueuses du sac pour former leurs plexus respectifs. Certains se drainent dans les vaisseaux lymphatiques intra-hépatiques, tandis que d'autres se vident dans le ganglion cystique, situé dans le triangle de Calot (espace triangulaire entre le canal cystique, le bord inférieur du segment hépatique V et le canal hépatique commun). Ceux-ci finissent par se drainer dans les ganglions du bord libre du petit omentum, ainsi que dans les ganglions de la porte hépatique.

Histologie

Comme la plupart des viscères intra-abdominaux, la vésicule biliaire présente trois couches distinctes dans sa paroi. Le sac et les canaux sont dotés d'une membrane muqueuse, d'une couche musculaire et d'une séreuse environnante.

Muqueuse et sous-muqueuse

La muqueuse jaune-brune est formée d'un épithélium cylindrique simple qui repose sur la lamina propria. Ces cellules possèdent des microvillosités à la surface apicale et sont riches en mitochondries. Elles disposent également de nombreuses pompes sodium – adénosine triphosphate (Na+ -ATP) sur la surface basolatérale, leur permettant de transporter activement les ions sodium depuis la lumière de la vésicule biliaire.

La lumière de la vésicule biliaire contient de petits plis muqueux qui s’anastomosent en polygones, donnant un aspect en nid d'abeille. Ces plis muqueux disparaissent lorsque la vésicule biliaire est distendue. Il existe également des diverticules au sein de la muqueuse qui s'étendent jusqu'à la couche musculaire, connus sous le nom de cryptes de Luschka. La sous-muqueuse relativement lâche sous la couche muqueuse est riche en fibres élastiques, en vaisseaux sanguins et en vaisseaux lymphatiques.

Couche musculaire

La couche musculaire est une couche relativement mince de fibres musculaires lisses disposées de manière désordonnée. Ces fibres musculaires possèdent des récepteurs CCK, et répondent à la cholécystokinine libérée par les cellules entéroendocrines du duodénum en réponse à la présence de graisses et de protéines dans les intestins. En conséquence, la bile concentrée de la vésicule biliaire est pompée dans le canal cystique et transportée vers le duodénum via le canal cholédoque.

Séreuse

La vésicule est enveloppée dans une fine feuille de séreuse (adventice externe). La séreuse est généralement limitée au fundus de la vésicule biliaire et s'étend de manière circonférentielle autour des côtés inférieurs du corps et du col de la vésicule.

Vésicule biliaire : voulez vous en savoir plus ?

Nos vidéos engageantes, nos quiz interactifs, nos articles approfondis, nos Atlas HD sont là afin d'obtenir des résultats rapides.

Que préférez-vous pour apprendre ?

« Je voudrais dire honnêtement que Kenhub a réduit de moitié mon temps d'étude. » – En savoir plus.

Kim Bengochea, Université Regis, Denver
© Sauf indication contraire, tous les contenus, y compris les illustrations, sont la propriété exclusive de Kenhub GmbH et sont protégés par les lois allemandes et internationales sur les droits d'auteur. Tous droits réservés.

Créez un compte maintenant et recevez gratuitement votre meilleur guide d'étude de l'anatomie !