Connexion perdue. Veuillez rafraîchir la page.
En ligne
Assistance Mieux étudier Connexion Créer un compte
Prêt(e) à apprendre ?
Choisissez votre outil d'étude préféré

Systèmes et appareils du corps humain

Vidéo recommandée : Introduction à l’encéphale [16:02]
Anatomie de base et fonctions du cerveau.
Digestive system - anterior view.

Le corps humain est une machine biologique composée de systèmes et d'appareils corporels, groupes d’organes qui travaillent ensemble pour produire et maintenir la vie. Parfois, nous nous perdons en étudiant les cellules et les molécules et nous ne voyons que l’arbre qui cache la forêt. Il peut être utile de prendre du recul et d’examiner la situation anatomique dans son ensemble.

Cet article vous fournira une introduction rapide aux systèmes et appareils du corps humain, de sorte que chaque organe que vous apprendrez plus tard ajoutera un détail en plus au sujet de base que vous apprendrez ici.

Points clés sur les systèmes et les appareils du corps humain
Systèmes d’organes Groupe d'organes qui travaillent ensemble pour remplir une ou plusieurs fonctions dans le corps.
Système musculosquelettique Support mécanique, posture et locomotion
Système cardiovasculaire Transport de l'oxygène, des nutriments et des hormones dans tout le corps et élimination des déchets métaboliques cellulaires
Système respiratoire Échange d'oxygène et de dioxyde de carbone entre le corps et l'air, régulation de l'équilibre acidobasique, phonation.
Système nerveux Initiation et régulation des fonctions vitales du corps, des sensations et des mouvements du corps.
Système digestif Dégradation mécanique et chimique des aliments dans le but de les absorber dans l'organisme et de les utiliser comme énergie.
Système urinaire Filtration du sang et élimination des composés et déchets inutiles en produisant et en excrétant de l'urine.
Système endocrinien Production d'hormones afin de réguler une grande variété de fonctions corporelles (par exemple cycle menstruel, glycémie, etc.)
Système lymphatique Drainage de l'excès de liquide tissulaire, défense immunitaire de l'organisme
Système reproducteur Production de cellules reproductrices et contribution au processus de reproduction.
Système tégumentaire Protection physique de la surface corporelle, réception sensorielle, synthèse de vitamines.
Sommaire
  1. Système squelettique (os du corps)
  2. Système musculaire (muscles du corps)
  3. Appareil cardiovasculaire
  4. Appareil respiratoire
  5. Système nerveux
    1. Système nerveux central
    2. Système nerveux périphérique
    3. Système nerveux somatique et autonome
  6. Appareil digestif
  7. Appareil urinaire
  8. Système endocrinien
  9. Système lymphatique
  10. Appareil reproducteur
  11. Tégument
  12. Sources
  13. Articles connexes
+ Afficher tout

Système squelettique (os du corps)

Le système squelettique est composé des os et des cartilages du corps. Le squelette se divise en deux groupes : axial et appendiculaire. Le squelette axial est constitué des os de la tête et du tronc. Le squelette appendiculaire est constitué des os des membres, ainsi que des ceintures pectorale (scapulaire) et pelvienne.

Il y a 206 os dans un corps humain adulte. L’endroit où deux os se connectent est appelé articulation. Les articulations sont soutenues par des cartilages et renforcées par des ligaments. Les fonctions du système squelettique sont le soutien mécanique, le mouvement, la protection, la production de cellules sanguines, le stockage du calcium et la régulation endocrinienne.

Les éléments du système squelettique sont adaptés à la fonction de la partie du corps qu’ils soutiennent. Ainsi, l'anatomie des os, des articulations et des ligaments est étudiée topographiquement, comme les os de la tête et du cou, du thorax, de l’abdomen, des membres supérieurs et inférieurs.

Commencez à étudier l'anatomie du système squelettique en consultant l'unité d'étude et le quiz personnalisé ci-dessous.

Système musculaire (muscles du corps)

Le système musculaire est constitué de tous les muscles du corps. Il existe trois types de muscles : lisses, cardiaques et squelettiques. Le muscle lisse se trouve dans les parois des vaisseaux sanguins et des organes creux tels que l’estomac ou les intestins. Les cellules musculaires cardiaques forment le muscle cardiaque, aussi appelé tissu myocardique. Les muscles squelettiques s'attachent aux os du corps. Parmi ces trois muscles, seuls les muscles squelettiques peuvent être contrôlés volontairement et nous permettent de produire des mouvements corporels, tandis que la fonction des deux autres types de muscles (lisse et cardiaque) est régulée par le système nerveux autonome et est absolument inconsciente.

Histologiquement, les fibres musculaires squelettiques et cardiaques sont disposées en rangées, donnant un aspect de stries, d'où leur nom de muscle strié.

Le muscle lisse ne contient pas de rangées de sarcomères, c'est donc un muscle non strié.

Apprenez tout ce qu’il y a à savoir sur le système musculaire dans l'unité d'étude ci-dessous, ou consolidez ce que vous avez déjà appris avec notre quiz entièrement personnalisable.

Appareil cardiovasculaire

L'appareil cardiovasculaire, également appelé système circulatoire, comprend le cœur et le système vasculaire. Le cœur est composé de quatre chambres : deux atriums et deux ventricules. Le sang pénètre dans le cœur par les cavités supérieures des atriums gauche et droite et sort par les ventricules gauche et droit. Les valvules cardiaques empêchent le reflux du sang.

Le cœur agit comme une pompe à double sens. Le côté droit du cœur pompe le sang désoxygéné dans la circulation pulmonaire des poumons, où le sang est à nouveau réoxygéné. Tandis que le côté gauche du cœur pompe simultanément le sang oxygéné dans la circulation systémique, le distribuant aux tissus périphériques. Le pompage régulier, battement cardiaque ou pouls, est contrôlé par le système de conduction du cœur.

Le système circulatoire, également appelé système vasculaire, est constitué d’artères, de veines et de capillaires. Ils comprennent tous un réseau continu de vaisseaux qui transportent le sang dans tout le corps. Le sang quitte le cœur par les artères, dont la taille diminue progressivement pour devenir des vaisseaux artériels plus petits appelés artérioles. Les artérioles se terminent par un réseau de vaisseaux encore plus petits appelés capillaires. L'échange de gaz et de nutriments s'effectue à travers les parois des capillaires.

Les petites veines, appelées veinules, partent des capillaires et augmentent progressivement leur lumière en direction du cœur pour se terminer en veines. Il existe une certaine différence histologique entre les artères et les veines, mais leur principale différence fonctionnelle réside dans le sens de conduction du sang : les artères transportent le sang du cœur vers la périphérie, tandis que les veines le transportent de la périphérie vers le cœur.

Il existe trois circuits distincts dans le système circulatoire.

  • La circulation pulmonaire : transporte le sang entre le cœur et les poumons ;
  • La circulation coronaire : alimente en sang le muscle du cœur ;
  • Et la circulation systémique : transporte le sang vers le reste du corps.

Les principales artères du système circulatoire systémique sont l'aorte et ses branches, tandis que les principaux représentants des veines sont la veine cave supérieure et la veine cave inférieure.

Les principales fonctions du système cardiovasculaire comprennent le transport de l'oxygène, des nutriments et des hormones dans tout le corps par le sang, ainsi que l'élimination du dioxyde de carbone et d'autres déchets métaboliques.

Apprenez-en davantage sur les principales artères, veines et nerfs du corps grâce aux ressources de Kenhub !

Appareil respiratoire

L'appareil respiratoire, ou système respiratoire, est constitué d'une série d'organes comprenant : la cavité nasale, le pharynx, le larynx, la trachée, les bronches, les bronchioles et les poumons (alvéoles). La cavité nasale et le pharynx sont appelés ensemble le système respiratoire supérieur, tandis que le reste des organes constitue le système respiratoire inférieur.

Les organes du système respiratoire, à l'exception des alvéoles, ont pour fonction de conduire l'air dans les poumons avec l'aide des muscles respiratoires (principalement le diaphragme et les muscles intercostaux).

Une fois dans les poumons, l’air pénètre dans les alvéoles (le site des échanges gazeux) et interagit avec le sang transporté par la circulation pulmonaire. A cet endroit, le dioxyde de carbone est éliminé du sang et l’oxygène y est restitué. Ainsi, la fonction principale de l’appareil respiratoire est d’apporter de l’oxygène dans le corps et d’expulser le dioxyde de carbone.

Renforcez vos connaissances sur le système respiratoire avec ce contenu que nous avons préparé pour vous.

Système nerveux

Le système nerveux contrôle la façon dont nous interagissons et réagissons avec notre environnement, en contrôlant le fonctionnement des organes de nos autres systèmes corporels. Les organes du système nerveux sont le cerveau, la moelle spinale et les organes sensoriels. Ceux-ci sont reliés par des neurones, qui transmettent des signaux neuronaux dans tout le corps.

Morphologiquement et topographiquement, le système nerveux est divisé en systèmes nerveux central (SNC) et périphérique (PNS). Sur le plan fonctionnel, le système nerveux est considéré comme composé de deux parties : le système nerveux somatique (SNS) ou volontaire, et le système nerveux autonome (SNA) ou involontaire.

Système nerveux central

Ce qui définit le système nerveux central est qu’il reçoit des informations de l’environnement du corps et génère des instructions, contrôlant ainsi toutes les activités du corps humain. Ce flux d’informations bidirectionnel entrant et sortant du SNC est véhiculé par le système nerveux périphérique (SNP).

Le SNC est constitué du cerveau et de la moelle spinale. Le cerveau est situé dans le neurocrâne et est formé du télencéphale (cerveau proprement dit), du cervelet et du tronc cérébral (pont et moelle allongée). Les parties centrales du SNC sont occupées par des espaces appelés ventricules remplis de liquide céphalo-spinal (LCS). La moelle spinale est placée dans la colonne vertébrale. Le canal rachidien s'étend à travers la partie centrale de la moelle spinale. Il est également rempli de LCS et communique avec les ventricules du cerveau.

Le SNC est constitué de neurones et de leurs axones. La matière grise est constituée de corps cellulaires neuronaux, on la trouve dans le cortex cérébral et dans la partie centrale de la moelle spinale. La substance blanche est constituée d’axones qui se combinent et établissent des voies neuronales. La matière grise est l'endroit où les instructions sont générées, tandis que la matière blanche est le chemin par lequel les instructions voyagent vers les organes.

Système nerveux périphérique

La définition du système nerveux périphérique est qu'il transmet les informations du SNC aux tissus cibles et des tissus cibles au SNC. Il est constitué de nerfs et de leurs ganglions. Les nerfs qui transportent les informations des organes sensitivo-sensoriels périphériques (par exemple les yeux, la langue, la muqueuse nasale, les oreilles, la peau) vers le SNC sont appelés fibres nerveuses ascendantes, afférentes ou sensorielles/sensitives. Les fibres qui transportent les informations du SNC vers la périphérie (muscles et glandes) sont les fibres nerveuses descendantes, efférentes, motrices ou sécrétoires.

Un ganglion est un amas de tissu neuronal situé à l’extérieur du SNC, constitué de corps cellulaires neuronaux. Les ganglions peuvent être à la fois sensoriels et autonomes. Les ganglions sensoriels sont associés aux nerfs spinaux et à certains nerfs crâniens (V, VII, IX, X).

Les nerfs périphériques émergent du SNC. Il existe 12 paires de nerfs crâniens qui proviennent du cerveau et 31 paires de nerfs spinaux qui émergent à partir de la moelle spinale. Les nerfs crâniens sont numérotés de I à XII, déterminés par leur emplacement de sortie du crâne (antérieur à postérieur). Les nerfs spinaux sont divisés en 8 nerfs cervicaux, 12 thoraciques, 5 lombaires, 5 sacrés et 1 coccygien, en fonction du niveau vertébral d'où ils proviennent. Dans certaines zones du corps, les nerfs périphériques s’interconnectent, créant des réseaux neuronaux appelés plexus. Les plexus notables sont les suivants :

  • Plexus cervical (C1-C4) : innerve l'arrière de la tête, certains muscles du cou, le péricarde et le diaphragme via le nerf grand auriculaire, le nerf cervical transverse, les nerfs petit occipital, supraclaviculaire et phrénique.
  • Plexus brachial (C5-T1) : innerve le membre supérieur avec des nerfs tels que le nerf médian, ulnaire, radial, musculocutané et axillaire.
  • Plexus lombaire (L1-L4) : innerve les muscles et la peau de l'abdomen et du pelvis, ainsi que les muscles de la cuisse via les nerfs iliohypogastrique, ilio-inguinal, génitofémoral, cutané fémoral latéral, obturateur et fémoral.
  • Plexus sacré (S1-S4, avec des rameaux de L4, L5) : innerve les muscles et la peau de certaines parties du pelvis, de l'arrière de la cuisse, du bas de la jambe et du pied via les nerfs suivants : glutéal, sciatique, cutané fémoral postérieur, pudendal, nerf pour le muscle piriforme, nerf de l'obturateur interne et nerf pour le muscle carré fémoral.

Système nerveux somatique et autonome

Le système nerveux somatique (SNS) et le système nerveux autonome (SNA) sont des divisions du système nerveux périphérique, dont les informations sont transmises par les nerfs crâniens et spinaux.

Le système nerveux somatique se définit par sa capacité de contrôle volontaire de nos mouvements et de nos réponses. Il transmet les informations sensitivo-sensorielles et motrices entre la peau, les organes sensoriels, les muscles squelettiques et le SNC. En plus de cela, il permet la communication du corps humain avec son environnement et la réponse aux stimuli extérieurs. Les principaux nerfs périphériques somatiques comprennent le nerf médian, le nerf sciatique et le nerf fémoral.

Le système nerveux autonome se définit par sa capacité de contrôler inconsciemment tous les organes internes, à travers les muscles lisses et les glandes associés. Sur le plan fonctionnel, le SNA est divisé en système nerveux autonome sympathique (SNAS) et parasympathique (SNAP). La définition du système nerveux sympathique est par convention la production de l'état de « fuite ou de combat », car c'est la partie du SNA qui est principalement active pendant le stress. Le SNAP domine pendant le repos et est plus actif dans les phases de « repos et de digestion » ou « d’alimentation ». Les centres de SNAS et de SNAP se situent dans le tronc cérébral et la moelle spinale, et communiquent avec les ganglions des SNAS et SNAP situés dans tout le corps. Notez qu’il n’existe pas de nerf sympathique ou parasympathique pur, mais que leurs fibres sont mêlées aux nerfs somatiques spécifiques, les rendant ainsi mixtes.

Appareil digestif

L'appareil digestif, ou système digestif, est un groupe d'organes dont la fonction est de dégrader les aliments en composés de plus en plus petits, jusqu'à ce qu'ils puissent être absorbés par l'organisme et utilisés comme énergie. Il se compose d’une série d’organes du tractus gastro-intestinal et d’organes digestifs accessoires.

Les organes de l’appareil digestif s'étendent de la bouche au canal anal. Il s’agit en fait d’un tube composé de la bouche, du pharynx, de l’œsophage, de l’estomac, de l’intestin grêle, du gros intestin et du canal anal. Les organes digestifs accessoires participent à la dégradation mécanique et chimique des aliments. Il s'agit de la langue, des glandes salivaires, du pancréas, du foie et de la vésicule biliaire.

Maîtrisez l'anatomie du système digestif en commençant par cette unité d'étude et ce quiz personnalisé :

Appareil urinaire

L'appareil urinaire, ou système urinaire, est un système de drainage corporel composé d'un groupe d'organes qui produisent et excrètent l'urine. Il se compose des reins, des uretères, de la vessie et de l'urètre.

Les reins sont des organes appariés en forme de haricot placés de manière rétropéritonéale. Les reins disposent d’un riche apport sanguin irrigué par l’artère rénale. Les néphrons situés dans les reins filtrent le sang qui passe à travers leur réseau de capillaires (glomérule). Le filtrat sanguin passe ensuite à travers une série de tubules et de conduits collecteurs, pour finalement former l'ultrafiltrat final, l'urine. L'urine passe dans les uretères, tubes de muscles lisses qui transportent l'urine des reins vers la vessie. La vessie est un organe musculaire creux qui recueille et stocke l'urine avant son élimination par la miction. Les fonctions du système urinaire comprennent : l’élimination des déchets corporels, la régulation du volume sanguin et de la pression artérielle, la régulation des niveaux d'électrolytes et du pH sanguin.

Commencez le système urinaire avec la ressource suivante :

Système endocrinien

Le système endocrinien est un ensemble d’organes spécialisés (glandes endocrines) dispersés dans tout le corps qui produisent des hormones. Les principaux organes du système endocrinien sont visibles dans le schéma ci-dessous.

En ce qui concerne le fonctionnement du système endocrinien, les hormones produites par le système endocrinien agissent pour réguler une grande variété de fonctions corporelles, comme la triiodothyronine (T3) qui régule le métabolisme, ou les œstrogènes et la progestérone qui régulent le cycle menstruel. Les glandes endocrines sécrètent des hormones directement dans le système circulatoire pour réguler le fonctionnement des organes cibles à distance.

Nous vous expliquons ici tout ce que vous devez savoir sur le système endocrinien.

Système lymphatique

Le système lymphatique est un réseau de vaisseaux lymphatiques qui drainent l'excès de liquide tissulaire (lymphe) du compartiment du liquide intercellulaire, le filtre à travers les nœuds lymphatiques, l'expose aux lymphocytes (globules blancs) du système immunitaire et renvoie le liquide vers le système circulatoire. Le système lymphatique comprend la lymphe, les plexus lymphatiques, les vaisseaux lymphatiques, les nœuds lymphatiques et les organes lymphoïdes. La fonction du système lymphatique est la suivante : véhiculer et éliminer les toxines et les déchets de l’organisme, faire recirculer les protéines et défendre le corps contre les micro-organismes.

La lymphe est un liquide tissulaire aqueux ayant une consistance similaire à celle du plasma sanguin. Cela commence par du liquide interstitiel qui occupe les espaces entre les cellules. L'excès de liquide est capté par les capillaires lymphatiques et transporté à travers les plexus lymphatiques vers les vaisseaux lymphatiques, les filtrant à travers les nœuds lymphatiques tout au long de son trajet. Les vaisseaux lymphatiques superficiels se trouvent dans le tissu sous-cutané, à côté des veines. Ils se déversent dans les vaisseaux lymphatiques profonds qui suivent les artères. Les vaisseaux lymphatiques se vident dans des troncs lymphatiques plus grands, qui s'unissent pour former l'un des deux principaux canaux collecteurs : le conduit thoracique et le canal lymphatique droit.

Le conduit thoracique commence au niveau de la citerne du chyle, collectant la lymphe du côté gauche de la tête, du cou, du thorax, du membre supérieur gauche, de l'abdomen et des deux membres inférieurs, et la drainant dans l'angle veineux gauche (jonction des veines jugulaire interne gauche et subclavière gauche ). Le canal lymphatique droit (ou conduit thoracique droit) draine le reste du corps et se jette dans l'angle veineux droit. Depuis les angles veineux, la lymphe nettoyée est renvoyée vers le système circulatoire, rejoint le liquide sanguin. Notez que l’on pensait auparavant que le système nerveux central ne possédait pas de vaisseaux lymphatiques. Cependant, des recherches récentes ont montré que sa lymphe est drainée par des structures semblables à des vaisseaux lymphatiques situées dans les méninges.

Les organes du système lymphatique sont divisés en organes lymphoïdes primaires et secondaires. Les organes lymphoïdes primaires produisent des lymphocytes et les libèrent dans les vaisseaux lymphatiques. Les deux principaux organes lymphoïdes sont le thymus et la moelle osseuse rouge (ou moelle rouge). Les organes lymphoïdes secondaires comprennent les ganglions lymphatiques, les amygdales, l'appendice et la rate. Les nœuds lymphatiques sont des masses de lymphocytes contenant des tissus lymphoïdes, attachés aux vaisseaux lymphatiques. Les nœuds lymphatiques fonctionnent pour filtrer les débris cellulaires, les agents pathogènes étrangers, l'excès de liquide tissulaire et les fuites de protéines plasmatiques. Il existe des agrégations de nœuds lymphatiques à des points clés du corps (nœuds lymphatiques cervicaux, axillaires, trachéaux, inguinaux, fémoraux et des nœuds profonds liés à l'aorte).

Appareil reproducteur

L'appareil reproducteur, également connu sous le nom de système reproducteur ou génital, est un système d'organes sexuels internes et externes qui travaillent ensemble pour contribuer au processus de reproduction. Contrairement à d’autres systèmes d’organes, l’appareil reproducteur présente des différences significatives selon les sexes.

Les organes sexuels externes de la femme, également appelés organes génitaux, sont les organes de la vulve (les lèvres, le clitoris et l'orifice vaginal). Les organes sexuels internes sont les ovaires, les trompes utérines, l'utérus et le vagin. La vulve fournit une entrée et une protection au vagin et à l'utérus, ainsi que la chaleur et l'humidité appropriées qui facilitent ses fonctions sexuelles et reproductives. De plus, elle joue un rôle important dans l’excitation sexuelle et l’orgasme chez les femmes.

Le vagin est le canal menant de l’extérieur du corps au col de l’utérus. Les ovaires sécrètent des hormones et produisent des ovules, qui sont transportés vers les trompes utérines (de Fallope). L’utérus assure la protection, la nutrition et l’élimination des déchets de l’embryon et du fœtus en développement. De plus, les contractions de la paroi musculaire de l'utérus contribuent à expulser le fœtus au moment de la naissance.

Les organes sexuels masculins externes sont les testicules et le pénis, tandis que les organes sexuels internes sont l'épididyme, le canal déférent et les glandes accessoires. Sur le plan fonctionnel, ils peuvent être regroupés en trois catégories. La première catégorie concerne la production de spermatozoïdes (les testicules) et le stockage (l'épididyme). Les organes de la deuxième catégorie produisent le liquide éjaculatoire, soit le canal déférent et les glandes accessoires (vésicules séminales et la prostate). La dernière catégorie est celle utilisée pour la copulation et le dépôt des spermatozoïdes, notamment le pénis, l'urètre et le canal déférent.

Tégument

Le tégument, ou système tégumentaire, est l'ensemble des organes qui constituent l'enveloppe externe du corps. Il comprend la peau, les phanères, les glandes sudoripares et les récepteurs sensitifs.

La peau est le plus grand organe du corps. Elle comporte trois couches : épiderme, derme et hypoderme. L'épiderme est un épithélium kératinisé épais constitué de plusieurs couches cellulaires. Sous l'épiderme se trouve le derme, une couche de tissu conjonctif qui contient les vaisseaux sanguins et les nerfs qui irriguent et innervent la peau. Le fascia sous-jacent, également appelé hypoderme, est constitué de graisse, de tissu conjonctif et d’annexes cutanés (cheveux, ongles, glandes sébacées et sudoripares). Les fonctions du système tégumentaire sont diverses. Il forme une couche continue qui protège le corps de divers événements dangereux, tels que les blessures externes, la perte d'eau et de chaleur et les effets cancérigènes des rayons UV. Il excrète également les déchets, contient des récepteurs sensitifs pour détecter la douleur, les sensations, la pression et la température, et assure également la synthèse de la vitamine D.

Parcourez les ressources suivantes pour renforcer vos connaissances sur la peau :

Articles connexes

Articles sur ce sujet:

Systèmes et appareils du corps humain : voulez vous en savoir plus ?

Nos vidéos engageantes, nos quiz interactifs, nos articles approfondis, nos Atlas HD sont là afin d'obtenir des résultats rapides.

Que préférez-vous pour apprendre ?

« Je voudrais dire honnêtement que Kenhub a réduit de moitié mon temps d'étude. » – En savoir plus.

Kim Bengochea, Université Regis, Denver
© Sauf indication contraire, tous les contenus, y compris les illustrations, sont la propriété exclusive de Kenhub GmbH et sont protégés par les lois allemandes et internationales sur les droits d'auteur. Tous droits réservés.

Créez un compte maintenant et recevez gratuitement votre meilleur guide d'étude de l'anatomie !