Connexion perdue. Veuillez rafraîchir la page.
En ligne
Assistance Mieux étudier Connexion Créer un compte
Prêt(e) à apprendre ?
Choisissez votre outil d'étude préféré

Pénis

Body of penis (Corpus penis)
Body of penis (Corpus penis)

Vénéré à travers les premières statues antiques, les peintures de la Renaissance et les graffitis modernes, le membre reproducteur masculin est très certainement l'organe humain le plus mémorable de la planète. Cependant, aucune œuvre phallique ne peut décrire le pénis avec autant de précision scientifique que ne le peut la science de l'anatomie humaine.

Le pénis est un organe reproducteur faisant partie des organes génitaux externes masculins. Il se compose de trois parties : la racine ou base (aussi appelée radix), le corps (corps érectile) et le gland. Le cœur du pénis renferme trois tissus érectiles : les deux corps caverneux et le corps spongieux. De plus, le pénis véhicule le faisceau neurovasculaire pénien, ainsi que la partie terminale de l'urètre, qui s'ouvre à son extrémité. Par conséquent, le pénis est un point de rencontre entre les systèmes urinaire et reproducteur. Ses fonctions sont définies dans le spectre des fonctions de ces deux systèmes :

  • Le pénis joue le rôle le plus important dans la reproduction chez l’homme, car il véhicule le liquide séminal et les spermatozoïdes, mais aussi parce qu'il est responsable des sensations d'éveil sexuel et de plaisir. En dehors de l'état d'excitation sexuelle, le pénis est décrit comme étant flasque ou au repos. Pendant l'excitation sexuelle et la congestion artérielle consécutive dans les tissus érectiles, il est décrit comme étant en érection. De plus, le processus de décharge du liquide séminal est appelé éjaculation.
  • Le pénis permet également la miction (urination), puisqu’il achemine l'urine de la vessie urinaire vers l'orifice urétral externe, l’expulsant ainsi du corps.

Pour une meilleure compréhension de cette anatomie, se référer à un schéma du pénis peut être extrêmement bénéfique. Celui-ci illustre toutes ces composantes, mettant en lumière la complexité de cet organe du système reproducteur masculin.

Cet article discutera de l'anatomie et des fonctions du pénis, qui est un élément crucial du système reproducteur masculin.

Points clés sur le pénis
Définition Un organe copulateur faisant partie des organes génitaux externes masculins dont la fonction est de permettre la reproduction, le plaisir sexuel et la miction
Parties Racine (radix), corps (corps érectile), gland
Contenu Corps caverneux, corps spongieux, urètre
Vascularisation Artère bulbo-urétrale, artère dorsale du pénis, artère caverneuse (profonde) du pénis ;
Veines dorsales superficielles, veines dorsales profondes, veines circonflexes, veines crurales, et veines caverneuses (profondes) du pénis
Innervation Sensorielle : Nerf pudendal (honteux) (via le nerf dorsal du pénis)
Autonome : Nerf caverneux (profond) du pénis
Sommaire
  1. Racine
  2. Corps et gland
    1. Corps caverneux
    2. Corps spongieux
  3. Vascularisation
    1. Artères
    2. Veines
  4. Innervation
  5. Erection et éjaculation
  6. Phimosis
  7. Paraphimosis
  8. Sources
+ Afficher tout

Racine

La racine du pénis est la partie la plus proximale de l’organe reproducteur masculin. Elle est située dans le triangle urogénital du périnée et est fixée à la symphyse pubienne par les deux ligaments suspenseurs du pénis. La racine est composée de deux muscles : les muscles ischiocaverneux et bulbospongieux.

Le muscle ischiocaverneux contribue à la rigidité de l'érection en comprimant la base des corps caverneux, limitant ainsi le reflux veineux. Le muscle bulbospongieux, quant à lui, participe à l'éjaculation en exerçant une pression sur le bulbe du pénis, favorisant ainsi l'expulsion du sperme.

En plus de ces muscles, la racine comprend également des extensions proximales des tissus érectiles ; les deux piliers du pénis et le bulbe du pénis.

Les piliers du pénis (anciennement appelés racines du corps caverneux) sont les extensions proximales des corps caverneux. Ces piliers s'écartent latéralement, chacun se fixant au rameau ischiopubien du même côté.

Le bulbe du pénis est une expansion proximale du corps spongieux. Il est situé dans l'intervalle entre les piliers du pénis et est prolongé proximalement par le muscle bulbospongieux. Le bulbe est traversé par l'urètre pénien qui, après avoir traversé le bulbe, continue sur toute la longueur du corps spongieux jusqu'à atteindre la pointe du gland.

La racine du pénis est attachée à la symphyse pubienne, une articulation cartilagineuse située entre les deux os pubiens.

Lorsqu'on étudie l'anatomie du pénis, un schéma du pénis peut offrir une perspective complète de la structure de cet organe essentiel du membre reproducteur masculin.

Corps et gland

Le corps du pénis est la partie libre du pénis, pendant extérieurement et entièrement enveloppée de peau. Sous la peau, trois fascias enveloppent le contenu du pénis. De la plus superficielle à la plus profonde, ce sont la fascia superficielle du pénis (dartos fascia du pénis), la fascia profonde du pénis (fascia de Buck) et la tunique albuginée.

Le corps du pénis contient trois tissus érectiles : les deux corps caverneux et le corps spongieux. Ces tissus s'étendent sur toute la longueur du pénis.

Les corps caverneux se situent l'un à côté de l'autre dans le compartiment dorsal du pénis, tandis que le corps spongieux se trouve dans la rainure ventrale entre les deux caverneux. De plus, l'urètre et la neurovascularisation pénienne passent par le cors du pénis.

Corps caverneux

Les corps caverneux sont les deux masses érectiles situées dans la partie dorsale du pénis. Chaque corps caverneux commence à la racine du pénis en tant que pilier du pénis, traverse le corps et se termine au niveau du gland.

Les corps caverneux sont enveloppés par la tunique albuginée, qui est une couche de tissu conjonctif fibroélastique dense. La tunique albuginée est constituée d'une fascia interne (circulaire) et d’une fascia externe (longitudinale). Chaque corps caverneux est enveloppé par sa propre couche circulaire, tandis qu'une seule couche longitudinale les entoure tous les deux. Les couches circulaires forment un septum fibreux incomplet entre les côtés adjacents des corps caverneux. La rainure ventrale entre les corps caverneux est occupée par le corps spongieux. La rainure dorsale est traversée par le faisceau neurovasculaire du pénis, qui est composé des artères dorsales du pénis, des veines dorsales du pénis et des nerfs dorsaux du pénis.

Microstructure

Les corps caverneux contiennent un réseau d'espaces sinusoïdes vasculaires irréguliers et interconnectés, tapissés de cellules endothéliales. Ces espaces sinusoïdaux sont séparés par des septa qui émanent de la tunique albuginée. Ces septa sont à leur tour composés d'un tissu conjonctif fibreux riche en cellules musculaires lisses.

Une fois remplis de sang artériel provenant des artères hélicines (type d’artère observé dans les organes érectiles), les sinus caverneux compriment le drainage veineux du pénis, ce qui se traduit par une érection de la verge. Le septum fibreux entre les corps caverneux est incomplet sur sa partie proximale, permettant de cette façon l'échange sanguin entre les sinus caverneux des deux corps caverneux.

Corps spongieux

Le corps spongieux est une masse spongieuse de tissu érectile située dans le compartiment ventral du pénis. Il présente une dilatation proximale qui se projette dans la racine du pénis, connue sous le nom de bulbe du pénis. Le corps spongieux dispose également d'une expansion bulbeuse distale à l'extrémité du corps du pénis, formant le gland du pénis. Le gland contient une base arrondie appelée couronne, qui le délimite du corps du pénis. Le gland est recouvert par le prépuce, une double couche de peau lâche rétractable qui se fixe à la surface ventrale du gland. Le site de fixation de la couche profonde du prépuce à la surface de l'urètre se situe sous la couronne et est appelé le frein du pénis.

Le corps spongieux est enveloppé d'une mince couche de tunique albuginée et contient moins de tissu érectile que les corps caverneux. Il est traversé par l'urètre pénien, qui s'ouvre à l'extrémité du gland. La couronne du gland contient de nombreuses petites glandes préputiales qui sécrètent un produit sébacé appelé smegma.

Prêt pour un petit quiz ? Testez vos connaissances avec différents niveaux de difficulté !

Vascularisation

Artères

Le pénis est vascularisé par l'artère pudendale (honteuse) interne, une branche de l'artère iliaque interne. Cette artère pénètre dans le pénis par le canal d'Alcock, puis se divise en artères périnéale et péniennes. La première vascularise les muscles ischiocaverneux et bulbospongieux, tandis que les artères péniennes se divisent en trois branches, participant à la vascularisation des structures profondes du pénis. Ces branches sont :

  • L'artère du bulbe du pénis : Elle pénètre dans le bulbe du pénis et se rend jusqu'au gland. Elle vascularise le bulbe et l'urètre pénien.
  • L'artère dorsale du pénis : Elle traverse la gouttière dorsale entre les corps caverneux, passant profondément sous la fascia pénienne profonde (fascia de Buck). Elle émet de nombreuses branches circonférentielles le long de son trajet, vascularisant ainsi les corps caverneux.
  • L'artère caverneuse (ou profonde) du pénis : Il s'agit d'un vaisseau apparié qui parcourt le centre de chaque corps caverneux. Elle donne, au cours de son trajet, des artères droites et hélicines, qui s'ouvrent directement dans les sinusoïdes des corps caverneux.

Veines

Le drainage veineux du pénis se fait par l'intermédiaire de l'un des trois systèmes :

  • Système veineux superficiel : Il est composé de plusieurs veines superficielles du pénis, qui parcourent la fascia de dartos du pénis. Elles drainent la peau du corps du pénis et du prépuce et convergent en une seule veine dorsale superficielle du pénis à la base du corps du pénis. Cette veine se jette dans la grande veine saphène.
  • Système veineux intermédiaire : Il rassemble les veines circonflexes et dorsales profondes du pénis qui circulent sous la fascia de Buck. Elles drainent le gland, le corps spongieux et les deux tiers distaux du pénis dans le plexus veineux prostatique.
  • Système veineux profond : Il est composé des veines dorsales profondes et caverneuses (ou profondes/caverneuses), qui naissent entre les piliers du pénis et les corps caverneux, respectivement. Elles drainent le tiers proximal du pénis dans la veine pudendale interne.

Innervation

L'innervation sensitive du pénis provient d'une branche terminale du nerf pudendal (honteux) : le nerf dorsal du pénis.

Ce nerf parcourt la gouttière dorsale entre les corps caverneux, accompagné de l'artère et de la veine du même nom. Tout au long de son trajet, il émet de nombreuses branches sensitives qui innervent la peau du corps du pénis ainsi que le prépuce du gland. Le gland, abondamment pourvu en terminaisons nerveuses, est la région la plus sensible du pénis. La racine du pénis, quant à elle, reçoit son innervation sensitive des branches du nerf ilio-inguinal.

L'innervation autonome du pénis, à la fois sympathique et parasympathique, est assurée par le plexus pelvien via le nerf caverneux (ou profond).

  • Innervation parasympathique : Elle provient des segments S1 à S4 de la moelle épinière. Ces fibres cheminent à travers les nerfs splanchniques pelviens et se connectent au niveau des ganglions du plexus pelvien. Les fibres parasympathiques post-ganglionnaires quittent le plexus pelvien par le biais du nerf caverneux, qui traverse les corps caverneux en accompagnant l'artère et la veine correspondantes. Avant de pénétrer dans les corps caverneux, le nerf caverneux émet une branche qui innerve également le corps spongieux.
  • Innervation sympathique : Elle provient des segments T11 à L1 de la moelle épinière. Ces fibres nerveuses font une synapse avec le tronc sympathique, qui émet des fibres sympathiques post-ganglionnaires. Ces dernières traversent le plexus pelvien et se joignent au nerf caverneux.

Il est à noter que l'innervation parasympathique joue un rôle clé dans l'induction de l'érection du pénis, tandis que l'innervation sympathique est essentielle pour la phase d'éjaculation. La coordination harmonieuse de ces deux systèmes nerveux est essentielle pour le bon fonctionnement érectile et éjaculatoire.

Erection et éjaculation

L'érection et l'éjaculation sont régulées par l'innervation autonome du pénis. La stimulation parasympathique agit comme un excitant pour le pénis, car elle déclenche l'érection. Ces stimuli parasympathiques provoquent la relaxation des muscles lisses des corps caverneux et la vasodilatation des artères hélicines. Ces artères se remplissent alors, engorgeant les corps caverneux de sang, ce qui compresse les sorties veineuses du pénis. Ce processus est appelé mécanisme véno-occlusif, et il se traduit par une érection.

À l'opposé, les stimuli sympathiques inhibiteurs déclenchent l'éjaculation lorsque le niveau critique d'excitation sexuelle est atteint. Le processus d'éjaculation peut être divisé en deux phases. Durant la première phase, les stimuli sympathiques provoquent la vasoconstriction des artères hélicines, la contraction des cellules musculaires lisses au sein du septum du corps spongieux, ainsi que la contraction des vésicules séminales et de la prostate.

Cela conduit à l'accumulation du fluide séminal dans la partie proximale de l'urètre. Lors de la deuxième phase, le muscle bulbospongieux se contracte, expulsant le fluide séminal à travers l'urètre (éjaculation). Une fois l'éjaculation terminée, le pénis revient à son état flasque. En général, un individu libère entre 3 et 5 ml de sperme lors d'une éjaculation, contenant approximativement 300 millions de spermatozoïdes.

Pénis : voulez vous en savoir plus ?

Nos vidéos engageantes, nos quiz interactifs, nos articles approfondis, nos Atlas HD sont là afin d'obtenir des résultats rapides.

Que préférez-vous pour apprendre ?

« Je voudrais dire honnêtement que Kenhub a réduit de moitié mon temps d'étude. » – En savoir plus.

Kim Bengochea, Université Regis, Denver
© Sauf indication contraire, tous les contenus, y compris les illustrations, sont la propriété exclusive de Kenhub GmbH et sont protégés par les lois allemandes et internationales sur les droits d'auteur. Tous droits réservés.

Créez un compte maintenant et recevez gratuitement votre meilleur guide d'étude de l'anatomie !