Connexion perdue. Veuillez rafraîchir la page.
En ligne
Assistance Mieux étudier Connexion Créer un compte
Prêt(e) à apprendre ?
Choisissez votre outil d'étude préféré

Rate

La rate est le plus gros organe du système lymphatique qui est une composante du système immunitaire. Son réseau de trabécules, vaisseaux sanguins et tissu lymphoïde offre un environnement dans lequel les globules blancs (les lymphocytes plus précisément) prolifèrent tandis que les vieux globules rouges endommagés (les érythrocytes) sont recyclés.

Bien que cela puisse paraître superflu étant donné que l’on peut vivre sans la rate, il est intéressant de savoir que celle-ci est néanmoins constamment en train de filtrer le sang afin de détecter la présence de microorganismes. Chez une personne en urgence vitale souffrant d’hémorragie extériorisée, la rate est également sollicitée par l’organisme, car elle contient un grand réservoir de sang qui peut être réinjecté dans la circulation si nécessaire.

Cet article va décrire l’anatomie de la rate et ses fonctions.

Points clés à propos de la rate
Définition Organe lymphoïde intrapéritonéal situé au côté gauche de l’abdomen, sous le diaphragme.
Localisation Hypochondre gauche (cadran supérieur gauche de l’abdomen)
Structure Capsule, trabécule, pulpe blanche, pulpe rouge
Fonctions Surveillance immunitaire, prolifération et maturation des lymphocytes, dégradation des érythrocytes sénescents et endommagés.
Neurovascularisation Artérielle : artère splénique
Veineuse : veine splénique
Lymphatique : nœud cœliaque
Innervation : plexus cœliaque
Applications cliniques Splénectomie
Sommaire
  1. Où se situe la rate ?
  2. Anatomie
    1. Ligaments spléniques
  3. Anatomie microscopique
  4. Vaisseaux sanguins
    1. Drainage lymphatique
  5. Innervation
  6. Rôles de la rate
  7. Application clinique
    1. Splénectomie
  8. Sources
+ Afficher tout

Où se situe la rate ?

Afin de mieux décrire la localisation de la rate, parlons de ses relations anatomiques. La rate est retrouvée dans la région de l’hypochondre gauche de l’abdomen (quadrant supérieur gauche). Plus précisément, la rate est située à l’arrière de l’estomac et à l’avant de l’hémidiaphragme gauche au niveau des côtes 9 et 10. Médialement à la rate, il y a le rein gauche, au-dessus, le diaphragme, alors qu’en-dessous, la rate repose directement sur l’angle colique gauche (angle splénique).

Même si la rate peut descendre aussi bas que la symphyse pubienne, comme en cas de lymphome des cellules du manteau, elle ne s’étend normalement pas plus loin que l’arc costal gauche. Par conséquent, la rate n’est pas palpable chez l’individu sain.

Anatomie

La rate est un organe de la taille d’un poing, de couleur violette. Elle est enveloppée d’une capsule fibro-élastique qui l’autorise à augmenter de volume de manière significative si nécessaire. La rate est intrapéritonéale, ainsi toutes ses surfaces sont couvertes par le péritoine viscéral. Seul le hile splénique, le lieu de transit de l’artère et de la veine splénique, n’est pas recouvert de péritoine.

Les organes aux alentours de la rate déposent leurs empreintes sur ses surfaces qui, avec les bordures propres à la rate, peuvent être facilement observées et décrites.

  • La surface diaphragmatique (latérale) s’appuie sur la partie adjacente du diaphragme. Elle est ainsi légèrement convexe pour s'insérer parfaitement dans la concavité de l'hémidiaphragme gauche. Cette surface possède également les marques des côtes 9 à 11.
  • La surface médiale de la rate dispose de trois zones formées par des empreintes d’organes différents. Il y a la zone colique qui est la marque laissée par l’angle colique gauche. L’aire gastrique est formée par l’empreinte de l’estomac et l’aire rénale par l’empreinte du rein gauche.

La rate a trois bords (supérieur, inférieur et antérieur) ainsi que deux extrémités (antérieur et postérieur). Le bord supérieur borne la zone gastrique, le bord inférieur borne la zone rénale et le bord antérieur borne la zone colique.

Ligaments spléniques

Trois ligaments provenant des structures environnantes s'attachent à la rate. Deux d’entre eux se lient au hile splénique et sont traversés par les vaisseaux spléniques transmis. Le ligament gastrosplénique fait rejoindre le hile à la grande courbure de l’estomac. Il contient les vaisseaux gastriques courts et les artères et veines gastro-omentales (gastro-épiploïques) gauches. Le ligament splénorénal relie le hile splénique au rein gauche. Il transmet l’artère et la veine splénique. Enfin, la rate repose sur le ligament phrénicocolique qui prend son origine au niveau du côlon.

Pour plus de détails à propos de l’anatomie de la rate, passez directement à notre quiz sur la structure de la rate :

Anatomie microscopique

Étudier l’anatomie de la rate à l’échelle microscopique est essentiel pour mieux comprendre sa fonction. De nombreux septa appelés trabécules s’étendent du tissu conjonctif fibro-élastique irrégulier et dense de la capsule jusqu'au parenchyme de la rate. A la fois la capsule et la trabécule contiennent des cellules myoépithéliales qui ont la capacité de se contracter. Comme la rate stocke un montant significatif de sang, la contraction de ces cellules myoépithéliales permet de pomper le sang contenu afin de l’injecter dans la circulation systémique quand les besoins sont augmentés. Par exemple, en cas d’activité physique intense ou d’hémorragie massive.

Le parenchyme de la rate est appelé pulpe. En se basant sur la couleur après avoir effectué des coupes sur tissu frais, les pulpes blanches et rouges peuvent être distinguées. La pulpe blanche est le tissu lymphoïde principal de la rate. C’est l’accumulation de lymphocytes autour d’une artériole. Cette agrégation de lymphocytes constitue le tissu lymphoïde connu sous le nom de gaine lymphoïde péri-artérielle et elle est la première à réagir si des microbes atteignent la rate via la circulation sanguine. Les vaisseaux artériels centraux dans les nodules des gaines lymphoïdes sont des branches de l’artère splénique.

La pulpe rouge consiste en des sinusoïdes et des cordons veineux spléniques (de Billroth) riches en macrophages. L’artère centrale des gaines lymphoïdes part de la pulpe blanche et pénètre dans la pulpe rouge sous forme de capillaire. Ces capillaires se vident dans le cordon splénique, où les macrophages phagocytent les vieux érythrocytes endommagés. De là, le sang diffuse dans les sinusoïdes spléniques retournant ainsi dans la circulation veineuse.

Vous pouvez tester vos connaissances sur la rate au niveau histologique grâce à notre quiz avec différents niveaux de difficultés :

Vaisseaux sanguins

L’irrigation artérielle de la rate provient de la tortueuse artère splénique, qui atteint la rate en traversant le ligament splénorénal. Cette artère naît du tronc cœliaque qui est une branche de l’aorte abdominale.

Le drainage veineux de la rate s’effectue grâce à la veine splénique qui reçoit également du sang de la veine mésentérique inférieure. Postérieure au corps du pancréas, la veine splénique s'unit à la veine mésentérique supérieure pour former la veine porte.

Drainage lymphatique

Les nœuds lymphatiques spléniques se trouvent au niveau du hile et reçoivent la lymphe via les vaisseaux lymphatiques périvasculaires et sous-capsulaires. Il est ensuite drainé vers les nœuds lymphatiques pancréatiques supérieurs situés à la surface supérieure du pancréas. De là, la lymphe se draine dans les nœuds cœliaques.

Innervation

La rate est innervée par les nerfs du système autonome du plexus cœliaque qui lui apportent à la fois une innervation sympathique et parasympathique. Ces nerfs forment le plexus splénique qui atteint le hile splénique en cheminant le long de l’artère splénique et de ses branches.

Rôles de la rate

La rate est un organe lymphoïde secondaire. Cela signifie qu’elle filtre le sang et présente les particules étrangères à l’organisme (les antigènes) aux lymphocytes qu’elle héberge. De cette manière, la rate stimule la maturation et l’activation des lymphocytes.

En filtrant le sang, la rate recycle également les érythrocytes sénescents et abîmés. Chez les personnes saines, à peu près un tiers des plaquettes (thrombocytes) sont stockées dans la rate. Dans les pathologies s’accompagnant de splénomégalie, le taux de plaquettes séquestrées dans la rate peut atteindre 90%, engendrant donc une thrombocytopénie (c’est-à-dire une diminution du taux de plaquettes circulant dans le sang). Lorsque la thrombocytopénie est sévère, il peut y avoir un saignement spontané qui peut devenir très dangereux, notamment si cela atteint le système nerveux central.

A noter également que chez le fœtus, la rate est le lieu où se déroule l’hématopoïèse, ce qui veut dire que cet organe est un lieu de formation des cellules sanguines jusqu’à ce que la moelle osseuse mûrisse et prenne le relais.

Rate : voulez vous en savoir plus ?

Nos vidéos engageantes, nos quiz interactifs, nos articles approfondis, nos Atlas HD sont là afin d'obtenir des résultats rapides.

Que préférez-vous pour apprendre ?

« Je voudrais dire honnêtement que Kenhub a réduit de moitié mon temps d'étude. » – En savoir plus.

Kim Bengochea, Université Regis, Denver
© Sauf indication contraire, tous les contenus, y compris les illustrations, sont la propriété exclusive de Kenhub GmbH et sont protégés par les lois allemandes et internationales sur les droits d'auteur. Tous droits réservés.

Créez un compte maintenant et recevez gratuitement votre meilleur guide d'étude de l'anatomie !