Connexion perdue. Veuillez rafraîchir la page.
En ligne
Assistance Mieux étudier Connexion Créer un compte
Prêt(e) à apprendre ?
Choisissez votre outil d'étude préféré

Terminologie anatomique

Vidéo recommandée : Termes directionnels et plans anatomiques [22:04]
La localisation des structures dans votre corps est l'un des principes fondamentaux de l'anatomie. Apprenez tous les termes utilisés pour décrire la localisation dans le corps humain.

Avez-vous entendu le dicton selon lequel apprendre l’anatomie est comparable à l’apprentissage d’une nouvelle langue ? Il existe des milliers de termes anatomiques que les étudiants doivent maîtriser en très peu de temps. Ce qui est merveilleux à propos de ce langage, c'est que dans de nombreux cas, les noms de contenus liés à l'anatomie sont incroyablement utiles si vous réalisez que très souvent les termes anatomiques peuvent être décomposés en différentes parties qui ont chacune leur signification (préfixes et suffixes). Cependant, progresser en anatomie est impossible sans conquérir avant tout l’alphabet anatomique. C’est la base sur laquelle repose la compréhension d’une leçon en anatomie.

En quoi cela consiste ? Voici ce que vous devez connaître sur le bout des doigts :

  • Position anatomique
  • Directions, plans du corps et relations anatomiques
  • Types de mouvements
  • Régions du corps
  • Anatomie de surface
  • Cavités corporelles
  • Terminologie anatomique spécifique

Dans cette page, nous expliquerons brièvement tous ces aspects, simplifiant ainsi votre futur apprentissage de l’anatomie.

Points clés sur la terminologie anatomique
Position anatomique Position de référence en anatomie : La personne est debout, les bras pendants sur le côté, les paumes tournées vers l'avant et les pouces éloignés du corps. Les pieds sont légèrement parallèles et les orteils orientés vers l'avant.
Plans anatomiques Plans imaginaires qui coupent le corps, créant des tranches de divers organes et structures.
Principaux plans anatomiques
: Médio-sagittal/médian, sagittal, frontal (coronal), transversal (axial).
Termes directionnels Termes anatomiques utilisés pour décrire la position et la relation entre diverses structures.
Principaux termes directionnels
: Antérieur, postérieur, ventral, dorsal, proximal, distal, médian, médial, latéral, supérieur, inférieur, crânien, caudal, externe, interne, superficiel, profond, palmaire, dorsal, plantaire.
Mouvements Changer la position d'une partie du corps autour d'un certain axe et dans l'un des plans anatomiques.
Principaux types de mouvements
: Flexion, extension, abduction, adduction, rotation latérale (externe), rotation médiale (interne), circumduction, pronation, supination, inversion, éversion.
Régions anatomiques Zones du corps humain définies par des repères fournis par des structures évidentes et facilement palpables ou visibles.
Principales régions
: Tête, cou, thorax, abdomen, bassin, membre supérieur, membre inférieur.
Sommaire
  1. Position anatomique
  2. Termes directionnels
  3. Types de mouvements
  4. Régions anatomiques
  5. Régions abdominopelviennes
  6. Cavités du corps humain
  7. Articulations synoviales
  8. Anatomie du cerveau
  9. Sources
  10. Articles connexes
+ Afficher tout

Position anatomique

Position anatomique

Lors de la description d’une orientation, d’un emplacement, d’un mouvement et d’une direction, la référence est la position anatomique. Dans cette référence universellement acceptée, la personne est considérée comme debout, les bras pendants sur le côté, les paumes tournées vers l'avant et les pouces pointés vers l'extérieur du corps. Les pieds sont légèrement parallèles et les orteils orientés vers l'avant.

La position anatomique n’a pas de véritable signification en soi puisqu’elle constitue une référence de position. Elle doit être placée dans le même contexte que d’autres termes anatomiques, tels que plans corporels, directions et relations. Concernant les plans anatomiques, ce sont des plans imaginaires qui traversent le corps, créant diverses coupes ou tranches de divers organes et structures. Il existe quatre plans principaux du corps :

  • Médio-sagittal/médian : Plan vertical passant par le centre du corps (ligne médiane) qui le coupe longitudinalement en moitiés droite et gauche.
  • Sagittal : Plan vertical traversant le corps parallèlement à la ligne médiane, le coupant longitudinalement en parties droite et gauche. Pour vous aider à comprendre, imaginez que vous coupez une pomme : chaque côté est un plan sagittal.
  • Frontal (coronal) : Plan vertical perpendiculaire au plan sagittal qui divise le corps en parties antérieure (avant) et postérieure (arrière).
  • Transversal (axial) : Plan horizontal perpendiculaire aux plans sagittal et frontal, coupant le corps en parties supérieure et inférieure. Les coupes obtenues sont des vues transversales ou axiales.

Termes directionnels

Nous avons vu comment sont obtenues les coupes et les vues utilisées dans un atlas anatomique typique, mais comment pouvons-nous décrire la position et la relation entre les différentes structures ? En utilisant des termes directionnels anatomiques. Ces adjectifs comparent la position de deux structures l'une par rapport à l'autre en position anatomique. Elles sont exprimées par paires d'opposés, donc si le nez est supérieur à la bouche, on en déduit automatiquement que la bouche est inférieure au nez.

Termes directionnels et relations anatomiques
Antérieur Devant ou en avant
Postérieur Derrière ou en arrière
Ventral Vers l’avant du corps
Dorsal Vers l’arrière du corps
Distal Éloigné ou le plus éloigné du tronc ou du point d'origine de la partie du corps
Proximal Plus près ou vers le tronc ou le point d'origine de la partie du corps
Médian Ligne médiane du corps
Médial Vers la ligne médiane
Latéral Loin de la ligne médiane
Supérieur Vers le sommet de la tête
Inférieur Vers les pieds
Crânial Vers la tête
Caudal Vers la queue (ou le coccyx)
Externe Vers la surface, superficiel
Interne Loin de la surface, profond
Superficiel Proche de la surface
Profond Plus loin de la surface
Palmaire Face antérieure de la main ou paume de la main
Dorsal (de la main) Face postérieure de la main
Plantaire Face inférieure du pied (plante)
Dorsale (du pied) Face supérieure du pied

Ça en fait beaucoup, n’est-ce pas ? Malheureusement, ils sont essentiels à apprendre et vous devez les connaître sur le bout des doigts. Voici un schéma du corps humain qui vous donne un aperçu :

Voulez-vous en savoir plus sur les plans et les coupes corporels, ainsi que sur les directions anatomiques ? Consultez l’unité d’étude suivante pour vous aider à consolider vos connaissances. Si vous souhaitez vous mettre encore plus au défi, essayez notre quiz personnalisable sur la terminologie anatomique !

Types de mouvements

Maintenant que nous avons examiné les plans et les relations anatomiques, apprenons les termes anatomiques qui décrivent les mouvements. Comme vous le savez, les articulations sont la jonction de deux ou plusieurs os et permettent aux mouvements d’être effectués dans différentes directions et degrés d’amplitude. Les structures non squelettiques comme les lèvres, la langue et les paupières bougent aussi, mais les termes décrivant les mouvements qui leur sont associés sont spécifiques.

Lors de la description des mouvements articulaires, deux facteurs sont inclus :

  • Axe, ou point d'appui, autour duquel la partie en question se déplace
  • Plan du mouvement
Termes décrivant les mouvements
Flexion Diminuer l'angle entre deux structures
Extension Augmenter l'angle entre deux structures
Flexion plantaire Flexion de la partie plantaire (inférieure) du pied
Dorsiflexion (flexion dorsale) Flexion de la partie dorsale (supérieure) du pied
Abduction Éloigner de la ligne médiane
Adduction Rapprocher de la ligne médiane
Protrusion Déplacer tout droit ou en avant (langue, mandibule)
Rétrusion Déplacer vers l’arrière (langue, mandibule)
Protraction Déplacer simultanément vers l’avant et latéralement
Rétraction Déplacer simultanément vers l’arrière et médialement
Abaissement Déplacer vers le bas
Elevation Déplacer vers le haut
Rotation médiale (interne) Mouvement en spirale vers la ligne médiane
Rotation latérale (externe) Mouvement en spirale à partir de la ligne médiane
Rotation du tronc Mouvement de torsion vers ou loin de la ligne médiane (gauche ou droite)
Flexion du tronc Flexion latérale (flexion latérale) ou avant (flexion antérieure)
Extension du tronc Se pencher vers l’arrière
Pronation Rotation médiale du radius, ce qui fait que la paume de la main est tournée vers l'arrière (si en position anatomique) ou vers le bas (si le coude est fléchi)
Supination Rotation latérale du radius, ce qui fait que la paume de la main est tournée vers l'avant (si en position anatomique) ou vers le haut (si le coude est fléchi)
Circumduction Mouvement combiné commençant par la flexion, puis l'abduction, l'extension et se terminant par l'adduction
Déviation Mouvement de l'articulation du poignet vers les côtés radial ou ulnaire (déviation radiale, déviation ulnaire)
Opposition Toucher le bout de l'un de vos doigts avec le pouce de la même main
Reposition Éloigner la pulpe de l'un de vos doigts du pouce de la même main
Inversion Le côté plantaire du pied est tourné vers le plan médian
Eversion Le côté plantaire du pied est tourné à l’opposé du plan médian

Régions anatomiques

Le corps humain est divisé en régions. Les principaux éléments du corps humain sont la tête, le cou, le thorax, l’abdomen, le pelvis ainsi que les membres supérieurs et inférieurs. Le membre supérieur est divisé en épaule, bras, coude, avant-bras, poignet et main. Le membre inférieur comprend la hanche, la région glutéale, la cuisse, le genou, la jambe, la cheville et le pied.

Toutes les régions anatomiques sont définies par des repères précis, ce qui en fait des termes universellement acceptés que tout professionnel de santé reconnaît et comprend instantanément. De manière générale, ces repères sont constitués par des structures évidentes, facilement palpables ou visibles. C’est ce qu’on appelle l’anatomie de surface.

Sur le tronc (thorax et abdomen), on retrouve plusieurs lignes et repères superficiels, comme suit : les lignes médianes antérieure/postérieure, la ligne sternale, la ligne parasternale, la ligne médioclaviculaire, la lignes axillaires antérieure/moyenne/postérieure, la ligne paravertébrale, la ligne scapulaire, les côtes, le sternum, les apophyses vertébrales épineuses, la clavicule et les muscles pectoraux. Ces lignes imaginaires se croisent en différents points, créant entre elles des régions particulières. Celles-ci sont :

  • Région présternale
  • Fosse infraclaviculaire
  • Triangle clavipectoral
  • Région deltoïdienne
  • Région axillaire
  • Région pectorale
  • Région inframammaire
  • Région vertébrale
  • Région suprascapulaire
  • Région scapulaire
  • Région interscapulaire
  • Région pectorale latérale
  • Région infrascapulaire
  • Triangle lombaire
  • Région sacrée
  • Région glutéale
  • Région anale

La tête et le cou sont également constitués de régions. Elles ne sont pas formées par des plans précis, mais nommées en fonction des structures anatomiques qu'elles contiennent. Par conséquent, les termes sont faciles à comprendre : régions frontale, orbitaire, infraorbitaire, nasale, orale, mentale, sternocléidomastoïdienne, cervicale latérale, postérocervicale, buccale, parotidomassétérine, infratemporale, zygomatique, temporale, occipitale et pariétale. De plus, il existe des triangles submaxillaires, submentonniers, carotidiens et musculaires, des fosses supraclaviculaires, jugulaires et rétromandibulaires.

Semblables à la tête et au cou, les membres sont divisés en régions selon leur contenu anatomique. Les régions du membre supérieur sont nommées régions scapulaire, axillaire, deltoïdienne, brachiale (antérieure, postérieure), cubitale (antérieure, postérieure), antébrachiale (antérieure, postérieure), carpienne (antérieure, postérieure), palmaire et dorsale.

Les régions du membre inférieur sont les suivantes : triangle fémoral, région glutéale, fémorale (antérieure et postérieure), géniculée (antérieure, postérieure), poplitée, crurale (antérieure, postérieure), rétromalléolaire latérale, dorsale du pied, plantaire et calcanéen.

Consolidez vos connaissances sur les principales régions du corps avec le quiz suivant !

Régions abdominopelviennes

Concernant les régions abdominales, nous les examinerons séparément, car elles constituent une question d’examen fréquente et un sujet clinique crucial. Deux divisions sont utilisées dans la pratique médicale. La plus simple est décrite par les axes horizontal et vertical se croisant à angle droit directement sur l’ombilic. Cela aboutit à la formation de quatre quadrants abdominaux appelés quadrants supérieur droit, supérieur gauche, inférieur droit et inférieur gauche.

La seconde implique quatre plans : deux lignes verticales passant par le milieu des clavicules et le milieu des ligaments inguinaux, et deux axes horizontaux. L’un d’eux passe directement en sous-costal, tandis que le second traverse les tubercules iliaques. L'intersection de ces plans forme 9 régions abdominales : les régions de l’hypocondre droit, épigastrique, hypocondre gauche, lombaire gauche, ombilicale, lombaire droite, iliaque droite, hypogastrique et iliaque gauche.

Êtes-vous curieux d’en apprendre davantage sur ces régions et les organes ou structures qu’elles comprennent ? Nous sommes là pour vous ! Il vous suffit de cliquer ci-dessous.

Cavités du corps humain

De nombreuses structures anatomiques sont logées dans des espaces ouverts remplis de liquide, appelés cavités, situés dans tout le corps. Les plus importants sont situés axialement, c’est-à-dire à l’intérieur du crâne, de la colonne vertébrale, du thorax et de l’abdomen. Quelle est l’importance de tels espaces ? Les cavités compartimentent le corps, elles protègent et lubrifient également les organes, réduisant la friction pendant leur mouvement.

Le corps humain comporte deux groupes cavitaires : antérieur et postérieur. Ce dernier est composé de deux cavités appelées cavité crânienne et canal vertébral, qui sont en continuité l'une avec l'autre et contiennent le système nerveux central (cerveau et moelle spinale). Il est rempli de liquide cérébroo-spinal dans lequel baigne le système nerveux central.

Le plus grand groupe cavitaire antérieur est composé de plusieurs cavités plus petites appelées cavités thoracique et abdominopelvienne. La première est composée des cavités médiastinales supérieure, antérieure, moyenne et postérieure, ainsi que des deux cavités pleurales. Cette dernière est subdivisée en cavités abdominale et pelvienne. Les cavités thoracique et abdominale sont séparées par le diaphragme. Chacun de ces espaces abrite les structures neurovasculaires typiques et les organes spécifiques à chaque région. La cavité péricardique, située au sein du médiastin, mérite une mention spéciale, car elle contient le cœur.

Renforcez vos connaissances sur les cavités du corps avec ce contenu que nous avons préparé pour vous.

Articulations synoviales

Vous souvenez-vous de la fois où nous avons parlé de tous les différents termes anatomiques représentant les mouvements ? Un ensemble de structures qui rendent ces actions possibles sont les articulations, qui sont l’union de deux ou plusieurs os. Il existe de nombreux types d’articulations classés selon de nombreux critères, par exemple les articulations synoviales. Également connue sous le nom de diarthrose, une articulation synoviale est un espace potentiel contenant du liquide synovial qui sépare deux os. C’est la plus flexible de tous les types d’articulations, permettant une grande liberté et amplitude de mouvement. Les extrémités des os sont recouvertes de cartilage. Il existe six principaux types d’articulations synoviales :

  • Articulation à pivot (trochoïde)
  • Articulation sphéroïde (énarthrose ou cotyloïde)
  • Articulation ellipsoïde (condylaire ou condyliene)
  • Articulation diarthrodiale (en selle)
  • Articulation trochléenne (gynglime)
  • Articulation plane (arthrodie)

Presque toutes les principales articulations du corps humain sont de type synovial, y compris les articulations de l’épaule (glénohumérale), du coude (cubitale), de la hanche (coxofémorale), du genou et de la cheville. Si vous souhaitez en savoir plus sur ce type d’articulation, consultez les ressources suivantes.

Anatomie du cerveau

Logé dans le crâne, plus précisément dans la cavité crânienne, le cerveau est constitué de plis (gyri), de rainures (sillons) et de fentes (fissures). Il est composé de plusieurs parties, telles que :

  • Hémisphères cérébraux (cortex cérébral)
  • Diencéphale
  • Tronc cérébral
  • Cervelet
  • Ventricules

Plusieurs lobes du cerveau (pariétal, occipital, temporal, frontal et insulaire) forment les hémisphères cérébraux, chacun jouant plusieurs rôles distincts. Par exemple, la fonction du lobe frontal comprend la fonction motrice, la résolution de problèmes, la mémoire, le langage, le jugement et bien d’autres encore. Le tronc cérébral est la partie végétative et la plus primitive, composée du mésencéphale, du pont et de la moelle allongée. Voici un schéma du cerveau illustrant ses différentes parties :

Qu’en est-il de la fonction du cervelet ? Cette structure est unique, que ce soit concernant sa structure ou ses rôles, étant impliquée dans l’équilibre et la coordination des mouvements, pour n’en nommer que quelques-uns.

Les ventricules, quant à eux, font partie d'un système complet appelé système ventriculaire du cerveau qui participe à la production et au drainage du liquide cérébro-spinal au sein du système nerveux central.

Concernant les termes directionnels, les axes et les plans, le cerveau est assez spécial. Il possède des axes neuronaux différents des axes normaux du corps. Il y en a deux au total, appelés axe rostrocaudal et ventrodorsal. Comme vous pouvez le constater, les quatre termes anatomiques relationnels précédents sont à utiliser préférentiellement pour le cerveau, mais ils peuvent aussi être utilisés pour d'autres parties du corps humain lorsqu'ils font référence à des structures situées au-dessus ou au-dessous du mésencéphale.

Testez vos connaissances sur l'anatomie du cerveau avec le quiz ci-dessous !

Articles connexes

Articles sur ce sujet:

Terminologie anatomique : voulez vous en savoir plus ?

Nos vidéos engageantes, nos quiz interactifs, nos articles approfondis, nos Atlas HD sont là afin d'obtenir des résultats rapides.

Que préférez-vous pour apprendre ?

« Je voudrais dire honnêtement que Kenhub a réduit de moitié mon temps d'étude. » – En savoir plus.

Kim Bengochea, Université Regis, Denver
© Sauf indication contraire, tous les contenus, y compris les illustrations, sont la propriété exclusive de Kenhub GmbH et sont protégés par les lois allemandes et internationales sur les droits d'auteur. Tous droits réservés.

Créez un compte maintenant et recevez gratuitement votre meilleur guide d'étude de l'anatomie !